Bénin : Dans un pays où le Smig est à 40 mille, les nouvelles cautions sont trop élevées selon le FSP

Bénin : Dans un pays où le Smig est à 40 mille, les nouvelles cautions sont trop élevées selon le FSP

Le Front pour un Sursaut Patriotique a organisé ce matin une conférence de presse à la Bourse du travail à Cotonou. Au nombre des sujets abordés par les ténors de ce mouvement politique, les récentes lois votées par les députés à l’Assemblée nationale.

Convalescence de Talon au Bénin : Aké Natondé demande une trêve au FSP

Le Front pour un Sursaut Patriotique  est vent debout contre le nouveau code électoral, la loi portant charte des partis politiques et la loi encadrant le droit de grève au Bénin. Pour ce mouvement politique ces différents textes réduisent les couches populaires au seul rôle d’électeurs.  « Les classes et couches populaires qui produisent l’essentiel de la richesse nationale et qui sont porteuses des aspirations et idées novatrices et progressistes sont réduites au seul rôle d’électeurs sans aucun droit de représentation. Après leur avoir enlevé tout droit de représentation politique, la dictature autocratique leur enlève tout droit réel de réclamation et toute liberté de protestation et d’expression de leurs aspirations » a déclaré le porte-parole du FSP Jean Kokou Zounon.

Pour lui, le code électoral ne peut exiger du candidat à la présidentielle une caution de 250 millions surtout que le Smig au Bénin est de 40 mille FCFA. Il pense que les candidats qui représentent les couches populaires et même la classe moyenne ne peuvent s’acquitter de cette caution financière. En définitive,  l’assainissement du système économique ou partisan proclamé par le régime en place se révèle comme une volonté forcenée d’asservissement du peuple au service d’un pouvoir clanique, accapareur et mafieux.

La rigueur dont fait montre  ce dernier , se révèle comme une brutalité bestiale contre les travailleurs et le peuple, pour couvrir le mensonge et la tricherie dans tous les domaines dans le but de piller d’avantage les ressources publiques selon Jean Kokou Zounon.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire

    Regardez moi ceux là. Ils aiment distraire le peuple en toute chose. Si vous n’avez rien taisez vous, contentez vous de choisir un candidat et votez pour lui..! Ne vous plaignez pas pour des gens qui dépensent plus d’un milliard pour des campagnes présidentielles..! 250millions c’est rien pour un candidat sérieux. Rien avoir avec le smig svp..! 

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 2 semaines

      “250millions… c’est rien pour un candidat…Rien avoir avec le smig” Le sérieux se mesure donc à la surface financière ?

      @”Fido” arrête la tisane stp ! Ce n’est pas bon pour ce que tu as.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 2 semaines

    La dynastie Talon est en pleine marche au Bénin.

  • Avatar commentaire

    C’est une tragédie ce qui se passe, les mots me manquent pour qualifier!!!

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 2 semaines

    Dans un système démocratique il n’y a pas lieu d’exiger de caution pour la candidature à une quelconque élection.
    A quoi sert la caution si ce n’est pas pour exclure les moins nantis. Ceux qui disent que les cautions sont trop élévées n’ont rien compris. Les cautions n’ont pas Raison d’être tout court. Dans quelle démocratie de référence dans le monde voit-on cela au 21 è siècle.

  • Avatar commentaire

    le problème de caution est un faux problème car dans un pays où le smig est à 40mille francs des gens dépensent plus de 2milliards pour faire campagne.il y a bien longtemps que l’argent a pris de proportion inimaginable dans notre pays. Donc c’est un faux problème. Moi je suis sûr que Talon met ses pions pour s’assurer ses deux mandats et puis après vous verrez bien que la caution sera pratiquement réduite. il est entrain d’éliminer Koutché car lui aussi à eu des failles dans sa gestion, Lionel est éliminé car croyez moi même si le PDG d’EBOMAF a retiré sa plainte, le ministère public va continuer la procédure et il sera condamné avec sursis et si vous faites bien attention, il est dit dans le nouveau code électoral que votre candidature est annulée même si vous êtes condamné à au moins 3mois de peine avec ou sana surcis.Ce Monsieur à compris que Solo a travaillé et pourtant il n’est pas revenu parce qu’il a été trop naïf

  • Avatar commentaire
    KARIM Abdel Il y a 2 semaines

    Qu’on ne se leurre pas ! À mon avis,le problème du coût élevé des cautions est un faux problème . Le vrai problème se trouve au niveau du ” fameux 10 % des suffrages exprimés à l’échelle nationale ” .Cela signifie que vous n’aurez aucun siège au parlement même si vous avez raflé tous les sièges dans votre circonscription et que vous ne réunissez pas 10% des voix !! Mais c’est une grossièreté !!! Voilà ce qui devrait plutôt fait objet d’indignation du FSP . Je martèle que le problème des cautions est un faux problème .