Bénin : des associations demandent l’annulation de la taxe sur les réseaux sociaux

Bénin : des associations demandent l’annulation de la taxe sur les réseaux sociaux

Au Bénin, le décret qui taxe la consommation des services de communications fait réagir les associations de l’écosystème d’internet. Elles sont montées au créneau hier mardi 11 septembre pour demander l’annulation de cette décision prise par le président Patrice Talon.

Bénin  – Nigéria : Emmanuel Zossou et le gouverneur Rauf Aregbesola se donnent la main

A travers une déclaration qu’ils ont rendu public hier, les associations de l’écosystème d’internet appellent à l’annulation du décret N° 2018-341 portant introduction d’une contribution sur la consommation des services de communication électronique fournis par les réseaux ouverts au public. Pour Franck Kouyami, président du forum de la gouvernance de l’internet, « l’ensemble de l’écosystème numérique encore naissant risque de souffrir énormément de cette mesure qui diminue considérablement les possibilités d’accès à l’information et le pouvoir d’achat des populations ».Il jette ensuite un pavé dans la mare du gouvernement en soulignant la nocivité de cette mesure   pour l’économie du numérique tant prôné par l’exécutif. 

 « Ledit décret est en incohérence avec les efforts du gouvernement dans le secteur du numérique car, au-delà des revenus immédiats que l’Etat pourrait tirer de cette taxation, cette mesure conduira à une déstructuration de la dynamique actuelle dans le secteur (communications électroniques » fait-il savoir.

Le président du forum de la gouvernance de l’internet pense aussi que la mesure vise à restreindre la liberté d’expression au Bénin. Il faut juste suivre les clarifications apportées par le ministre des finances sur ce décret pour s’en convaincre. En effet, lors d’une sortie médiatique l’argentier national avait estimé que ceux qui critiquent le gouvernement sur les réseaux sociaux devront payer plus de taxes.

En guise de conclusion, M Kouyami a fait savoir que le décret dénoncé  « est contraire aux engagements internationaux de notre pays , notamment la décision des Nations Unies reconnaissant l’accès non discriminé à internet comme un droit humain fondamental ».

 

 

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire

    C’est des associations apatrides tout simplement et pareil pour tout ceux qui en font des histoires. Vous voulez tout de l’état et vous voulez pas payer les taxes..? Payer ces taxes c’est participer à la construction de notre pays, c’est du patriotisme..! 

  • Avatar commentaire

    Apparemment cette taxe est en vigueur depuis plus d’un mois. Donnez moi des exemples très précis des effets nocifs abondamment évoqués par cette faune d’opposants en panne d’idées? Il y a t il déjà des aboyeurs privés de liberté d’expression? Qu’est ce que ce Monsieur Kouyami appelle t il dynamique de ce secteur?? Quelles applications de valeur à t on inventé ici? Allez au Sénégal, au Rwanda , en Côte d’Ivoire pour apprécier les prouesses dans ces pays où internet est plus onéreux…Avec quoi va t on entretenir la fibre optique et apurer les 250 milliards de dettes laissées par les cadres corrompus des entreprises publiques de telecom..u

    • Avatar commentaire
      Baba Didier Il y a 1 semaine

      Hum Internet onereux en Cote d’Ivoire (19000 FCFA illimité un mois a 1 Go par seconde) contre 25000/30000/au Bénin au Sénégal avec les offres Home a 30000 avec les chaines de TV l’Internet et le téléphone fixe illimité… Pas moins cher en tous cas..
      De plus détrompée vous les Stuart UPS béninoises ont développé plusieurs applications très intéressantes…

  • Avatar commentaire

    D’abord ce taxe est illégal.
    L’article 98 de la constitution dit expressément sont du domaine de la loi…:l’assiette, le taux et le modalités de recouvrement des impositions de toute nature.

    Mais au cours de l’exécutif de la loi de finance Patrice Talon décidé de créer un impôt appelé taxe, en lieu et place du parlement.

    Il est vrai, que quand il va demander au parlement de le faire, C’est les yeux fermés qu’ils vont voter.

    Comme il urge de créer cet impôt pour sanctionner les gens qui critiquent le gouvernement il faut passer outre toutes les dispositions prévues par la constitution.

    Patrice Talon est l’actionnaire majoritaire du Bénin, C’est lui seul qui décide.

    Voilà où nous en sommes. Peu importe les conséquences sur le secteur naissant de l’économie numérique.

  • Avatar commentaire

    Cette taxe servira à entretenue nos fibres optiques pour que nous puissions avoir des connexions dans les meilleurs conditions

    • Avatar commentaire

      détrompe toi…dr..

      talon est derrière..

      Tout ce qui sent du blé…ils sont derrière….

      talon est malade..drogué de l’argent…

      • Avatar commentaire

        Aziz arrêtez de compolté les propos mensongères d’une opposition casi inexistante incapable d’animer l’opposition