Bénin : Huit enseignants démis de leur fonction pour alcoolisme

Bénin : Huit enseignants démis de leur fonction pour alcoolisme

Dans le département de l’Atacora, huit enseignants du secondaire seront bientôt sans salaire. Ils ont été renvoyés de l’enseignement pour alcoolisme grave.

Réforme du système éducatif au Bénin : Le Stp-pddse présente le nouveau plan

C’est une nouvelle qui a été annoncée à l’Agence bénin presse (Abp) par le directeur départemental de l’enseignement secondaire du département de l’Atacora, Denga Shagui. Huit enseignants du secondaire sont renvoyés de l’enseignement pour alcoolisme avéré. Ils verront très bientôt leurs salaires coupés. Selon le directeur départemental, leur cas est assez grave. Ils ne peuvent plus assumer leur fonction comme il se doit et il serait mauvais de les mettre encore devant des élèves.

« Ce sont des enseignants qu’on ne peut plus mettre devant les élèves, parce qu’à les voir debout, ça fait honte et l’enseignant est un modèle », a confié Denga Shagui à l’Abp. Le processus de suspension de leur salaire est déjà en cours et ils ne pourront plus dans quelques percevoir, a aussi renseigné le directeur départemental.

« Ce n’est pas quelque chose qu’on fait du jour au lendemain, il y a des étapes et je pense que ce sera chose faite, » a expliqué Denga Shagui.

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire
    Raoul djigla Il y a 2 mois

    sà,j’admir cette situation,j’aplaudis même le chef de la supervision c s.et je demande à tout directeur des c s d’enboité cette santion à chaque département de la nation.merci

  • Avatar commentaire
    GBAGBARAKOUIN Il y a 2 mois

    Et Aziz, OLLA OMAR le tchapaloman de Clichy sous bois, Sonagnon le ahanougougui de Clignancourt???

  • Avatar commentaire

    merci pour la sanction prise. il faut contrôler et sanctionner dans tous les départements au secondaire comme au primaire surtout. mais une” retraite anticipée” serait mieux pour ceux qui ont au moins 10ans d’ancienneté . merci .

  • Avatar commentaire
    Conscience Il y a 2 mois

    On degaine si facilement sur les gens dans le regime de la rupture nouveau depart. J espere que l administration a pris toutes les mesures d accompagnement pour sortir ses professeurs du trou avant de prendre de telle decision. Je connais un professeur d anglais qui se noie dans l alcool et qui accise ouvertement sa maman d etre la cause de son malheur. Toute porte de sortie reste encore sans aboutissement pour son cas malgre sa bonne volonte de delaisser la bouteille. Que Dieu nous garde….

  • Avatar commentaire
    Chelsea Il y a 2 mois

    Certes, la sanction semble être trop dure, mais c’est la meilleure chose à faire à mon humble avis, si l’on veut donner un bon exemple.

  • Avatar commentaire

    Un soulard ne peut pas donner de leçon aux enfants de nos jours désolée,je suis d’accord pour le renvoie mais il faut leur donner une chance. Cure et suivi en échange d’indemnités…

  • Avatar commentaire

    Beaucoup trop radicale comme sanction.
    Ils ont des familles à nourrir bon sang !
    Les envoyer en retraite anticipée est une mesure plus adéquate.

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 2 mois

    Couper le salaire c’est la pire manière de les enfoncer davantage dans leur péril.

    Ils n’ont qu’à porter immédiatement plainte contre l’administration publique qui les a révoqués. C’est injuste au 21ème siècle ou des séances de guérison et désintoxication progressives sont aujourd’hui proposées aux alcooliques.

  • Avatar commentaire
    sevrage Il y a 2 mois

    A-t-on essayé de les aider à se soigner ? Ils n’arrivent peut-être pas à s’en sortir tout seuls.

    • Avatar commentaire
      Jeanne Il y a 2 mois

      l’humanité me fait pitié bien des fois : l’alcoolisme est une maladie à soigner. Au lieu de leur couper les vivres et la vie, aidez-les à se relever/

  • Avatar commentaire
    adjagbe bernard Il y a 2 mois

    l’enseignant n’a pas de vie privée.