Bénin : Nicéphore Soglo invite le gouvernement à écouter enfin le peuple

Bénin : Nicéphore Soglo invite le gouvernement à écouter enfin le peuple

L’ex-président de la République du Bénin, Nicéphore Dieudonné Soglo est intervenu hier, mardi 25 septembre 2018 sur la situation sociopolitique de son pays et appelle le gouvernement du président Talon et ses alliés au parlement à en prendre garde.

Bénin : La promesse des militants de la RB à Nicéphore Soglo

Nicéphore Dieudonné Soglo n’est pas content du vent qui souffle dans son pays depuis 2016 sous le régime du président Patrice Talon. Dans sa déclaration, l’ancien président de la République du Bénin a tiré la sonnette d’alarme. «La patrie de Béhanzin, Bio Guera, Kaba est en grand danger» a-t-il martelé. Il a tenu à le faire une fois encore puisqu’il revenait de Tokyo où il a pris part à la réunion du groupe de base du Forum des anciens chefs d’Etat et de gouvernement d’Afrique (Forum Afrique).

L’objectif de cette réunion était d’identifier les causes profondes des conflits en Afrique et les modalités de promotion de la paix, de la sécurité et de la stabilité sur le continent. Dans son pays, indique Nicéphore Dieudonné Soglo, Vice-Président dudit Forum, «l’atmosphère devient malheureusement de plus en plus irrespirable dans notre patrie».

Et pour cause ! La lutte contre la corruption qui est devenue la loi du talion -l’esprit de revanche- ; la faim ; le chômage ; l’exclusion des jeunes, des pauvres et des déshérités des élections. «Or, c’est l’exclusion ‘’réelle ou perçue’’, (thème largement débattu à Tokyo) synonyme de mépris, de marginalisation et d’injustice qui a fait le lit des Samuel DOE, Charles TAYLOR, Prince JOHNSON, Robert GUEÏ (ivoirité) dont les violences ont ensanglanté l’Afrique de l’Ouest» rappelle l’ancien président de la CEDEAO. Il y a urgence, de corriger la situation, à l’en croire. Lire l’intégralité de sa déclaration.   

Commentaires

Commentaires du site 13
  • Avatar commentaire
    Adam ZACHARIE Il y a 3 mois

    Dommage pour Sglo
    En effet la caravane a de’ja’ passe’.

  • Avatar commentaire

    Papa SOGLO, c’est finir ça !!! on ne peut plus vous ecouter !!!trop tard, votre enfant léhady vit en france.la vie en france n’est la meme que Cotonou….on sait dejà

  • Avatar commentaire
    Le Patriote Il y a 3 mois

    Cette famille n’est rien d’autre que le symbole vivant du népotisme dans mon pays. Une gestion calamiteuse durant des années de la capitale économique du pays. On préfère s’enrichir que de travailler et d’accomplir ce pourquoi on est élu.

    Je vois plus en cet homme un ancien maire de la ville des caniveaux pourris de Cotonou qu’un ancien président de la république.

  • Avatar commentaire
    vive la rupture Il y a 3 mois

    est ce Soglo pensait au peuple quand il recevait pendant 20ans par erreurs de l’intendant de la présidence de la république des primes de télécommunications, d’électricité et d’eau,des 10 ans de kérékou et les 10 ans de yayi? est ce qu’il écoutait le peuple quand son fils est devenu milliardaires sans être chef d’entreprises?arrêtez de nous tromper, le ver est dans le fruit….

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Est-ce que talon , ******************************************************* C’est désobéissance , lutte suivi de caillasse qui sont ses remèdes 

  • Avatar commentaire
    vive la rupture Il y a 3 mois

    A l’époque de la rédaction de la Constitution en 1990, le contexte politique était tout autre. Aujourd’hui, toute la classe politique est d’accord sur le fait qu’il faille refondre complètement le système partisan, en vue de le rendre plus efficace et cohérent. Loin de Patrice Talon toute idée d’imposer le monolithisme ou l’unicité de point de vue. Pour s’en convaincre, il faut juste suivre l’actualité politique et les différents débats houleux actuellement en cours dans les différentes chapelles politiques. A la différence de ses prédécesseurs, l’actuel chef de l’Etat n’a simplement pas peur d’être impopulaire. Mieux, les dispositions du code électoral doivent nécessairement être regardées en lien avec celles de la charte des partis politiques et le financement public des partis politiques. Article 11 alinéa 1er du Code électoral : « Tout citoyen, jouissant de ses droits civils et politiques, est libre d’être membre fondateur ou d’adhérer au parti politique de son choix. Il est tout aussi libre d’en démissionner.Il n’est institué aucune limitation à la création des partis, ni aucune mesure d’interdiction des partis politiques, sous réserve de la simple exigence de présence nationale par les membres fondateurs » (qui bien souvent, n’est que fictive). Les différentes réformes relatives au montant des cautions en vue des élections, au seuil en vue de l’attribution de sièges à l’Assemblée nationale, etc. ne peuvent pas être appréciées de manière isolée. Elles résultent d’un ensemble qui doit être apprécié dans une approche systémique cohérente.

    • Avatar commentaire
      sonagnon Il y a 3 mois

      On impose pas un code électoral et une charte des partis dans un pays où les gens se respectent.
      On impose pas aussi une constitution.

      Une majorité de circonstance ne peut pas modifier de manière profonde l’orientation des textes fondamentaux de notre pays, C’est une dictature !!!

      Si dans quelques mois, une autre majorité venait à changer tout ce que fait la majorité actuelle, nous avançons ou nous reculons???
      Que les gens réfléchissent un peu!!!

    • Avatar commentaire

      Quelles conneries!
      Un pays qui ne peut pas financer l’eau potable pour sa population mais dont la priorité est le financement des partis politiques.
      C’est dans le Bénin de la rupture que les génies peuvent penser de la sorte.

    • Avatar commentaire

      Si vous pensez que toute la classe politique representant tout le peuple veut distribuer nos sous aux Houngbedji et Amoussou, Faites donc un referendum pour supprimer le multipartisme integral au lieu de reviser la constit comme des *********** avec des deputes du bloc des ************ polotiques ****************************************************!

    • Avatar commentaire

      Rupturien !
      Comprenez vous la raison d’etre   D’un parti ?
      Comment peut on dire qu’on interdit pas les partis, quand on les empeche de presenter des candidats aux elections, en çreant une 25eme circonscription electorale nationale ou il faudrait avoir 10% pour voir les victoires dans les vraies circonscription validees, eliminant de fait presque tous tous les partis existants ( aucun parti existant ou presquen’ a reuni ce score lors des dernieres élections), en imposant des cautions demesurees et sans fondements !
      On a cree une loi electorale sur mesure pour permettre au clan mafieux de maintenir un controle legislatif apres avoir bourre la cc de pretendus juges constit a la solde de la mafia au pouvoir…
      Mais on est la, et les plans des mafieux seront voues a l’echec et leur balayage est inevitable 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Aziz , mon frère , je comprends ta hargne contre ceux que tu cites , mais un bémol , c’est de persister dans l’erreur , le déni , qui serait impardonnable et criminel de leur part . Donc tous avec eux pour dégager talon , vite fait bien fait .
    Et puis aziz , bravo , pour les uppercuts que tu décroches ces jours-ci à monmawe et certains sur ce forum , les fieffés godillots de talon , talon qui par sa gouvernance scabreuse veut mettre en péril la paix dans notre pays le benin 

  • Avatar commentaire

    la décence..devait imposer à certains…de se taire à jamais..puisque quand on s’est trompé..et induit les autres en erreur…on la ferme..pour toujours..

    Azanai,ajavon et soglo…ont eu leur dose..en quelques mois seulement…preuve que dieu existe..

    La france afrique…s’est retirée…c’est le benin benin….qui les broie..sous nos yeux…

    A méditer..!!!