Code électoral au Bénin : Les Fcbe invitent Talon à demander une seconde relecture

Code électoral au Bénin : Les Fcbe invitent Talon à demander une seconde relecture

Le parti Force cauris pour un Bénin émergeant (Fcbe) pense qu’il y a controverse autour du code électoral voté par l’Assemblée nationale le 03 septembre 2018 et déjà envoyé à la Cour constitutionnelle aux fins du contrôle de constitutionnalité.

Cour constitutionnelle : En fin de mandat, Théodore Holo distingué par l’IDEA

Dans sa déclaration sur l’actualité sociopolitique nationale le samedi 22 septembre dernier à Cotonou, le parti est revenu sur le sujet. A en croire les responsables des instances Fcbe, la manière dont le processus est conduit ne garantit pas le consensus autour dudit code.

Les récents communiqués de la Cour constitutionnelle au sujet des audiences reportées et surtout les raisons avancées, les amènent à se demander, “à quel jeu joue le président de la Cour, Joseph Djogbénou  pour se donner les moyens d’examiner en une seule audience de mise en état tous les recours éventuels émanant de députés à l’Assemblée nationale qui pourraient s’ajouter à celui du Président de la République”. “La Cour constitutionnelle a décidé de reporter au vendredi 28 septembre 2018… l’audience de mise en état sur le code électoral… Quant à l’audience plénière d’examen du code, elle est fixée au mardi 02 octobre 2018″, écrivait la Cour dans son communiqué du 20 septembre dernier.

A  ce propos, le parti Fcbe affirme : « De mémoire de Béninois, la Cour Constitutionnelle n’a jamais été demanderesse de recours venant des députés avant de statuer sur une requête ? Pourquoi tant de communiqués contradictoires ? » Le souhait du parti est que le Président de la République garantisse le consensus autour de ce code.

Pour se faire, il l’invite à « demander une deuxième lecture du code électoral conformément aux dispositions de l’article 57 de la Constitution du 11 décembre 1990, afin de prendre en compte les propositions pertinentes de l’opposition et des organisations de la société civile».

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 2 mois

    Je voudrais que @Agadjavi et @Allomann me disent à quoi joue cette CC pour demander des recours avant de statuer.

  • Avatar commentaire
    Osseni Il y a 2 mois

    Vivre la FCBE Talon tu serait suprit d’etre etonne

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Si talon est garçon , il n’a qu’à oser . Les deux jusqu’ici godillots se sont aperçus de la supercherie et commencent à se révolter, se libérer du piège à eux tendu par talon à coup de billets de banque vo.lés aux beninois 

  • Avatar commentaire
    Rage et bêtise Il y a 2 mois

    Talon peut organiser et voter les lois électorales sa manière. Il faut juste que les prochaines élections soient bien transparente comme de l’eau claire, et il apprendra comme le dictateur des Maldives qui vient de perdre les élection alors qu’il à jetétoute l’opposition en prison (étranger). Le benin lui apprendra la ruse et la rage dans le silence absolue.

  • Avatar commentaire
    vive la rupture Il y a 2 mois

    les enfants s’amusent, ils ont eu tout le temps de faire des séminaires et de gaspiller l’argent du contribuable, ils ont même été convoqué pour une session extraordinaire et qui dit session extraordinaire, dit plus de prime, plus de dépenses pour l’Etat,ils ont enfin voté le code électoral et c’est maintenant qu’ils trouvent qu’il faut faire une relecture du code or ils savent très bien qu’un nouveau code électoral n’est valable que lorqu’il est voté 6 mois avant les élections. hors on est presque à 6 mois des élections. Ils pensent la majorité est constituée d’enfants de choeur? tchrrrr….., ils feront la foudre de Talon