Colin Kaepernick et Serena Williams : Nike, du sport au militantisme ?

Colin Kaepernick et Serena Williams : Nike, du sport au militantisme ?

En officialisant une nouvelle campagne de publicité avec Colin Kaepernick et LeBron James, la marque Nike semble vouloir s'imposer comme étant une référence en matière de militantisme sportif et social. Explications.

Critiques de la FFT sur sa tenue : Serena Williams sort du silence

Il y a quelques semaines, le président de la FFT, la Fédération Française de Tennis annonçait que Serena Williams n’aurait pas le droit de concourir à Roland Garros avec sa combinaison de l’an passée. La raison ? Bernard Giudicelli souhaitait remettre le tennis au centre des intentions et non pas les habitudes vestimentaires de certains. Résultat, Guy Forget, le directeur du tournoi du Grand Chelem, a annoncé qu’un « dress code » serait d’ailleurs mis à l’essai, un peu à l’image de ce qui se fait au tournoi de Wimbledon.

Un peu moins strict, ce « dress code » devrait entrer en vigueur assez rapidement.

Cependant, face à la polémique, Nike a décidé de répondre sur les réseaux sociaux. En effet, une photo de la joueuse américaine Serena Williams a été postée, accompagnée de la légende suivante :Vous pouvez retirer le costume du super-héros, mais vous ne pourrez jamais lui enlever ses superpouvoirs. Une photo qui a fait son petit effet auprès de la communauté fan de tennis qui estime que les athlètes doivent avoir le droit de se vêtir comme il le souhaite. Une manière pour l’équipementier d’afficher son total désaccord avec certaines règles et de soutenir son athlète.

Serena Williams, Colin Kaepernick ou encore LeBron James

Un virage pris par la marque à la virgule, qui prouve que Nike semble désormais se soucier de certains problèmes, souhaitant mettre sa notoriété à contribution. Une affirmation qui prend tout son sens depuis la signature de Colin Kaepernick avec Nike. En effet, le visage de l’antiracisme dans le sport américain vient d’officialiser sa nouvelle collaboration avec l’équipementier au travers d’un post qui ne laisse que très peu de place au doute.

Pour rappel, Kaepernick est l’homme qui a décidé de défier Trump et les institutions américains. Joueur de football américain pour les 49ers de San Francisco, ce dernier n’a pas hésité à se mettre genou à terre à l’occasion de l’hymne américain afin de protester contre les dérives racistes de la société américaine. Un geste qui a fortement choqué dans un pays ou le respect des symboles prime avant tout. D’ailleurs, ce dernier n’a pas retrouvé d’équipe depuis qu’il s’est fait licencier par son équipe. Lâché par ses sponsors, il peut tout de même compter sur le soutien de Nike depuis 2011, qui a décidé de ne pas le lâcher, le considérant même comme un « symbole ».

Cette nouvelle campagne de publicité met également à l’œuvre Serena Williams et LeBron James, basketteur NBA, considéré comme étant l’un des meilleurs joueurs de tous les temps. Mais plus que sa présence sur les parquets, Nike a préféré jouer sur son aura et son impact sur la société. Décrié par le président américain, ce dernier donne énormément de son temps et de son argent afin de faire le bien autour de lui. Récemment, il a notamment ouvert une école pour enfants défavorisés à Cleveland, la ville qui l’a vu faire ses grands débuts sur les parquets NBA.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 3 mois

    USA pays du politiquement correct et du suivisme sans reflechir pour soi (politically correct).
    Au moins il y a des gens qui se posent des questions et qui posent aussi des questions aux autres. Une societe’ qui n’est pas prete a’ dialoguer n’est pas prete a’ aller de l’avant en cessant de metre de labels sur tout et quiconque.