Coûts d’internet au Bénin : une citoyenne critique les arguments de Wadagni

Coûts d’internet au Bénin : une citoyenne critique les arguments de WadagniConstance Genevée, Photo : Facebook

Les propos du ministre des finances sur la taxation des réseaux sociaux n’en finissent pas de faire couler encre et salive. Dans une lettre ouverte adressée à Romuald Wadagni une citoyenne du nom de Constance Genevée a critiqué la déclaration de ce dernier.

Requête pour l’obtention d’un domaine par le ministre Wadagni à Savalou : l’ABP dément et s’excuse

Elle a relevé d’entrée que les réseaux sociaux ne se limitent  pas  à Facebook et à whatsapp. Il y a aussi Google+, Linkedin et YouTube avec ses tutoriels: millions de solutions vidéos à des questions quotidiennes des élèves et étudiants dans tous les secteurs voire des réponses aux problèmes de la vie quotidienne, à télécharger.  A l’en croire, « You Tube est  devenu « une université libre et gratuite »  En mettant ces arguments sur la table , l’auteure de la lettre ouverte semble vouloir dire au ministre qu’on ne télécharge pas des vidéos qu’à des fins ludiques.

Selon elle,  l’argentier national veut  empêcher l’accès à la connaissance en empêchant l’accès au libre usage de ces  tutoriels sur YouTube. Elle fait par ailleurs observer que Facebook ne sert pas seulement à la distraction. Il y a de son point de vue, de nombreuses sociétés qui communiquent via ce réseau social . Il y en a autant qui lui  doivent leur succès . L’auteure de la lettre insinue aussi que le chef de l’Etat dédit son ministre quand elle décrit Patrice Talon comme un aficionados de Facebook.

Facebook permet de travailler !

« Monsieur le Président de la République comme pour vous dédire, venait de remercier ses 200.000 fans Whaou ! Facebook permet donc de travailler ! » a-t-elle laissé entendre. Mme Genevée a également battu en brèche le postulat du ministre qui affirme que  les réseaux sociaux sont utilisés à des fins ludiques. Pour elle,  « Tout être humain, selon l’article 9 de la (Charte africaine des droit de l’homme ) a droit au développement et au plein épanouissement de sa personne…les citoyens béninois qui vont sur internet pour des activités ludiques, comme par exemple regarder des films en streaming, ont simplement trouvé une solution alternative à la déchéance et à l’absence des lieux de culture chez nous » .

Elle condamne globalement la taxation des réseaux sociaux qui n’est rien d’autre qu’une mort programmée des petites entreprises  qui doivent désormais payer cher pour leur communication digitale.  Pour Mme Genevée, depuis que le Bénin s’est lancé dans le e-commerce, chaque « Clic » à sa valeur, et chaque « Like » vaut de l’or pour le référencement de ces petites entreprises innovantes. Elles ont donc besoin de l’internet pour accéder aux populations qui ne sont rien d’autres que des clients potentiels. Limiter l’accès à internet c’est nuire à ces entreprises  là selon elle.

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire

    Allomann
    Pitié! contente toi de nous expliquer les arrière-pensées de Talon!
    Ne viens plus nous expliquer ici ce que tu comprends a peu près ou pas du tout hein!
    Halala! Viakinnou va se retourner dans sa tombe.

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 3 mois

    Cher Alloman,
    Est-ce GAFA qui nous vend la connexion internet? Ceux dont on dit qu’ils perdent de l’argent, ne sont-ce pas eux qui nous vendent l’accès à l’internet? Comment perdent-ils alors de l’argent au point de ne pouvoir rentabiliser leur investissement. Le Gouvernement a d’autres raisons inavouées, d’ailleurs déjà avouées par le M. Wadagni: pour qu’on ne critique plus le Gouvernement, parce que critiquer les actions du gouvernement a un prix.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 3 mois

    Quelle naîveté déconcertante… Heureusement que la gestion de ce pays, en agonie du fait des errements sans fin des régimes précédents, est en de bonnes mains… Vous ignorez que le financement des infrastructures qui permettent de fournir internet et de draîner des trafics a été réalisé avec des moyens collossaux, à des coûts plutôt exhorbitants.. Pour vous, il faut laisser les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazone) continuer de tirer profit de nos installations sans bourses délier alors qu’ils sont poursuivis en Europe où ils sont en train de rendre gorge… Nos pays n’ont pas les moyens de s’attaquer à eux directement pour qu’ils payent des redevances contribuant ainsi au financement des infrastructures numériques.. A defaut, il faut utiliser la taxation directe sur internet pour pallier à cela..(On fait payer aux citoyens des pays normaux des taxes sur le carburant pour financer l’entretien des routes). Le carburant pour accéder au trafic internet c’est bien les Méga …Le reste ce n’est que des balivernes distillées par des esprits peu outillés et peu avertis des questions géopolitiques de ce monde et qui font preuve d’une naïveté mortifère..

    • Avatar commentaire

      Vous racontez n’importe quoi!
      Les proces contre les GAFA enn Europe, ont trait a la protection de la vie prive , d’abus de position dominant, d’entrave a la concurrence…
      Rien a voir avec la “punition des critiques du gouvernement” ou les difficultes des fournisseur de transport internet !
      Quels sont les fournisseurs de contenu que la taxe inique protege ?

      L’etat vend la bande passant aux telco qui nous  font payer l’acces au ko?
      Les cout de fourniturue du kilo-octet varient ils en fonction du contenu ?
      L’etat beninois assume t-il un cout d’exploitation plus eleve en fonction du contenu transporte ?
      Balivernes d’ignares pretentieux de Wadagni a ses perroquets sur le forum !

    • Avatar commentaire
      Bobo le chercheur Il y a 3 mois

      Vous êtes hélas la parfaite illustration de l’incompétence de notre pays. On ne comprend rien à rien mais on essaye d’argumenter. Dommage.

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 3 mois

    https://www.myjoyonline.com/news/2018/September-3rd/ssnit-offers-internship-nss-placement-to-nsmq-winners.php

  • Avatar commentaire
    Malick Il y a 3 mois

    EN tout cas bientôt vous voulez ou pas vous allez les taxes. En tout cas pour moi participer au développement de son pays en payant les taxes c’est du patriotisme. Vivement que ça commence. 

    • Avatar commentaire

      Quand l’air que tu respire sera taxé, j’espere de tout coeur que tu reviendras nous parler encore de patriotisme.

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 3 mois

    Ce n’est qu’une idee du Moyen Age que d’augmenter le prix de l’Internet en ce temps ou’ le Benin est parmi les derniers pays du monde en terme de couverture d’Internet.