France : après Nicolas Hulot, une autre personnalité menace d’abandonner Macron

France : après Nicolas Hulot, une autre personnalité menace d’abandonner Macron

Le ciel s'assombrit sur le mouvement "En Marche" en France. Après avoir bénéficié d'un délai de grâce depuis sa prise de pouvoir, les mauvaises nouvelles s'enchaînent pour le président français Emmanuel Macron.

Le président français atterrit à la base militaire de Gao au Mali

L’affaire Benalla, les critiques lancées pendant les vacances du président français ont fini par user son capital sympathie auprès de la population française. Et pour cause, tous les voyants sont au rouge depuis quelques jours, surtout après le départ imprévu et spectaculaire de Nicolas Hulot, le monsieur “écologie” du gouvernement, et aussi de la France en général. Une mauvaise nouvelle qui a poussé le gouvernement à se remettre en cause quant à l’application d’une réforme attendue : celle du prélèvement à la source des impôts. Le but ultime étant d’éviter un nouveau mouvement de colère au sein de la population. 

Une autre personnalité de la société civile menace de démissionner

Mais après le monsieur écologie, c’est le monsieur patrimoine d’Emmanuel Macron, Stéphane Bern, qui ne se sent pas à l’aise au sein de l’équipe, parce que se sentant berné; ceci dans une interview accordée à un groupe de presse en France:

Je suis arrivé la fleur au fusil et maintenant je vois toutes les attaques contre le patrimoine, y compris au sein du gouvernement. (…) Si tout cela n’est qu’un effet d’annonce, je partirai. Je ne veux pas être un cache-misère (…) Je tire un signal d’alerte, je tire un signal d’alarme. C’est très grave ce qui est en train de se passer (…) J’ai le sentiment que le patrimoine est menacé et qu’on ne fait rien pour m’aider à le sauver (…) On va trouver sans doute plus de 450 millions d’euros pour restaurer le Grand Palais à Paris et que moi on me demande de trouver 15 – 20 millions pour sauver toutes les églises des petits villages (…) je me demande si on ne s’est pas moqué de moi” a entre autres affirmé celui Stéphane Bern qui a été nommé en septembre 2017.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Il croyait quoi avec Macron qu’il allait obtenir tout ce qu’il voulait.
    Un peu naïf ce Stéphane Bern

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR, Il y a 4 semaines

    ” Bern qui est berné ” c’est pas beau ça ; on est dans le pays de macron ; au benin , on dira : ” talon qui est talonné, par les beninois avec des gourdins 😂😂😂😂 ”