Grands rassemblements politiques au Bénin :« Le Prd a adopté l’approche de la discrétion » selon P. Ahoyo

Grands rassemblements politiques au Bénin :« Le Prd a adopté l’approche de la discrétion » selon P. Ahoyo

Contrairement à ce que pensent certaines opinions, le Parti du Renouveau démocratique travaille « assidûment » pour s'élargir. Ces propos sont de Parfait Ahoyo conseiller technique du président Houngbédji.

Bénin : Eventuelle révision de la loi portant code électoral

Invité de l’émission « Grand Format » de Canal 3 ce dimanche 16 septembre, Parfait Ahoyo a fait savoir que son parti  travaillait à se conformer aux exigences de la charte des partis politiques.« Le Prd a adopté l’approche de la discrétion et de la concertation. Nous travaillons assidûment…Il y a deux approches qu’il faut retenir au niveau du Prd. Il y a l’approche légaliste, c’est-à-dire se conformer aux textes tels qu’ils ont été votés et nous y travaillons » et la stratégie qui permet d’ouvrir le parti à d’autres forces politiques.

Il assure que le président Houngbédji a déjà mis en place un comité piloté par lui-même et qui est entré en discussion « avec les députés, les personnalités, toutes les structures qui partagent les valeurs cardinales du Prd, et qui sont aussi dans le soutien de l’action gouvernementale ».  En somme le PRD n’est donc pas inactif. Seulement, il agit plus prudemment à cause des déboires qu’il a connus par le passé en voulant se fondre dans un regroupement politique a expliqué M Ahoyo.

Le PRD ne disparaîtra pas

Il par ailleurs indiqué que son parti ne disparaîtra pas pour faire place à un grand bloc politique. L’intention du PRD actuellement est de grandir et non de disparaître. « Nous sommes dans la dynamique de bloc, dans la dynamique d’un PRD plus grand, plus fort et plus haut. Toutes les options sont possibles mais l’option qu’il ne faut pas du tout envisager, c’est l’option de dire que vous disparaissez… Ni la charte des partis, ni le Code électoral ne parle de groupement, encore moins d’alliance de partis. On parle plutôt de parti politique  » a expliqué  M Ahoyo.

Le conseiller technique du président Houngbédji a aussi abordé la question des défections au sein de son parti. Pour lui, on remarque toujours ce phénomène à l’approche des élections mais il n’ébranle en rien le PRD.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Du PRD , pouvons-nous encore penser et dire que c’est un parti politique ? Il se dissout  dans un bloc godillot de talon , où il disparaît de la scène politique ; et puis en 2 ans houngbedji a bien monnayé SON parti , et est en gain , ou bien ? À combien de milliards de marchandage il veut être pour déposer le bilan de son machin de parti , sans projet de gouvernement, mais plutôt de ” mangement ” 

  • Avatar commentaire
    Eugène GBEMADON Il y a 3 mois

    Le parti PRD ne disparaîtra pas, c’est bon. Mais l’idéal est de faire connaître les objectifs de sa survie et à quel port sa politique nous amenerait. J’ai du mal maintenant à distinguer le PRD du parti de ” Patrice Talon”
    Merci !