La Russie fait une démonstration de force qui inquiète l’OTAN

La Russie fait une démonstration de force qui inquiète l’OTAN

La Russie entreprend à partir du 11 au 15 septembre, un exercice militaire à grande échelle dans toute la Sibérie et dans l'Extrême-Orient du pays, une réclame qui est loin de plaire à l'Organisation de maintien de la paix qu'est l'OTAN.

Le Royaume-Uni quitte l’Union européenne et veut une alliance Donald Trump

Le ministère russe de la Défense, annonce à VOSTOK 2018, la participation de près de 300 000 hommes , 36 000 véhicules blindés, 80 frégates et un millier d’avion de chasse. L’aviation chinoise enverra également six avions et 24 hélicoptères à se joindre à ces manœuvres militaires. Si l’objectif stratégique des exercices Vostok-2018 était de démontrer la puissance militaire de la Fédération de Russie à son ennemi potentiel, alors l’état-major l’a déjà atteint.

Les hommes et l’arsenal déployés au cours de cet exercice, ont profondément impressionné l’Occident. Dylan White, un porte-parole de l’OTAN a annoncé que l’alliance militaire surveillerait de près ces exercices, qu’elle estime être la preuve “d’une préparation russe à un conflit de grande ampleur“.

Tout en admettant que toutes les nations avaient le droit d’entraîner leurs forces armées, le diplomate a néanmoins estimé qu’il était primordial qu’elles le fassent de façon “transparente et prévisible”. Une préoccupation à laquelle semble être sensible la Russie puisque selon le chef d’état-major Alexandre Guerassimovlle, la Russie a  pris la peine d’inviter très formellement 91 observateurs provenant de 57 pays ainsi que des observateurs de la mission de communication de l’Otan et de l’ambassade de l’Union européenne. Histoire de montrer que ces manœuvres ne revêtent qu’un “caractère défensif“.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Ahoooooooooooooooooooooooooo, ayez pitié de nous pays en developpement !!!