Bénin : La campagne coûte 10 fois plus cher que les cautions imposées aux candidats, selon Sèhouéto

Bénin : La campagne coûte 10 fois plus cher que les cautions imposées aux candidats, selon Sèhouéto

Lazare Sèhouéto, le conseiller en politique du président Talon a donné son avis sur le nouveau code électoral. C’était au cours d’un entretien accordé à la télévision nationale Ortb.

Nocibe : les réponses de Lazare Sèhouéto aux députés

L’homme politique a d’entrée critiqué les détracteurs du nouveau code. Pour lui, ils n’arrivent pas à mettre le code dans le contexte qui est le sien « à savoir le contexte de la réforme du système partisan  qui est un des aspects du système politique ». Pour comprendre un certain nombre de dispositions du code électoral, il faut donc mettre bout à bout l’ensemble des décisions qui sont prises dans ce cadre. La charte des partis politiques permet par exemple de sortir des partis uniques régionaux ou des partis qui « sont bons pour occuper une cabine téléphonique », pour avoir de véritables organisations.

« Lorsque nous avons dit multipartisme intégral à  la conférence nationale, aucun de nous ne savait que ça allait donner lieu à l’émiettement excessif de la classe politique. Cela a eu comme corollaire que aucun débat  véritable ne se fait sur les problèmes de notre pays, sur les enjeux de notre  développement, parce que tout le monde est premier dans son village » fait observer Lazare Sèhouéto. De son point de vue, un parti politique n’est pas fait pour gérer les problèmes à l’échelle d’un village.

Des cautions pour limiter les candidatures fantaisistes 

En ce qui concerne les cautions à payer pour les présidentielles et les législatives, le politicien pense qu’elles ne sont pas élevées. Elles ont été fixées pour limiter les candidatures fantaisistes. Pour lui, il faut que les “candidats soient portés par une opinion large, par des forces suffisamment puissantes dans le pays” pour lui permettre de  mobiliser ces ressources. Il fait remarquer que la campagne électorale coûte 10 fois plus  cher que la caution imposée aux candidats.

Sur la question du quitus fiscal, le problème ne se pose pas selon le politicien. C’est une exigence élémentaire dans tous les pays du monde. De plus, on ne cause pas du tort à quelqu’un, on n’ exclut pas un individu  en lui demandant d’être à jour vis-à-vis du fisc.

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire

    séhouéto…!!

    et ce qui est visible…et triste..c’est que..plus de 20 ans en politique…sa peau..son tient..le trahissent toujours..

    Toujours moche et vilain comme la mort..

  • Avatar commentaire

    séhouéto…!!

    N’est ce pas celui là..sorti de l’université…n’avait comme moyen…de survivre au chomage..à la vente de glace….dans ce cotonou..

    Récupéré et promu par kérékou….le voilà qui oubli…d’ou il vient.

    J’en connait pas mal..d’hommes et de femmes…sortis du néant….et qui on fait leur place..dans le milieux politique….

    Dis je ..nous narguent..tous les jours..avec des paroles insencées..

    J’en rage..!!!

  • Avatar commentaire
    Dr Doss Il y a 2 jours

    C’est fini ékpé ces candidatures fantaisistes même le conducteur de gbangbaloké pouvait poser sa candidature ékpé

  • Avatar commentaire

    Décidément, Lazard est né avant la honte. Que ne faut-il pas faire ou dire pour continuer de garder sa place autour de la marmite? C’est vrai que prof de philo ça permet pas de mener grand train à Cotonou hein. Alors que la politique du ventre auprès de Talon, si. mdr

  • Avatar commentaire

    Dommages pour le peuple Beninois. Un simple citoyen lambda ne peu plu être candidat à la présidentiel alors. Selon LAZARE il faut être politicien et être Très très riche, lui même est exclus alors..Je ne comprends pas certaines logiques qui n’existe nul part sans le monde. Un bazar avec des députés incultes ont en artive là

  • Avatar commentaire

    Du grand n’importe quoi oui !!!! N’est-ce pas Pata qui a dit qu’il va réduire l’influence de l’argent dans les élections au Bénin ? Qu’est-ce qu’il fait maintenant ?

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 2 semaines

    Ils parlent comme si tous ceux qui sont candidats vont dépenser le seuil imposé de 2,5 milliards. Cette somme est une limite, et non une obligation pour chaque candidat de l’atteindre. On ne peut donc pas justifier la caution de 250 millions en l’alignant sur le seuil à ne pas dépasser. Certains candidats vont se faire élire sans dépenser la le quart des 2,5 milliards.
    Quand ils soutiennent aveuglement un homme, ils perdent le sens.

  • Avatar commentaire
    Azetoeton Il y a 2 semaines

    Es que lui Lazare sehoueto peu trouver cette somme ? Il faut laissé se golgerk bandi là c’est honte lui qui pleur ici là ‘c’est lui qui parle comme ça bête ajoto

  • Avatar commentaire
    Quartier crétin Il y a 2 semaines

    La honte pour le pays c’est vous qui avez de ces réactions épidermiques et dites prendre la défense d’un peuple qui vous ignore et n’a pas de pousser des jérémiades a longueur de journée sur les réseaux sociaux.

  • Avatar commentaire

    Voilà les personnes indignes dont on parle.

    Si je suis un candidat crédible je suis obligé de dépenser des milliards avant de gagner une élection ?

    Il dit de mobiliser de l’argent, chez qui?
    Auprès des populations qui ont du mal à joindre les deux bouts? Ou se faire otage des milieux mafieux???

    Dans pays comme le nôtre la caution est à ce montant???
    C’est triste de voir des intellectuels tenir des raisonnements du genre.
    Les regroupements existent déjà pour que tout le monde puissent participer aux échéances à venir?
    Pourquoi ne pas faire les choses progressivement ? Vous êtes une honte pour la nation béninoise.