La gestion de Sacca Lafia à la tête du parti Union pour la Démocratie et la solidarité nationale (UDS) n’est pas du goût du Collectif des militants de base. Les membres disent ne pouvoir plus supporter la gestion personnalisée du président, le non-respect des textes et l’atteinte à la crédibilité du parti. « L’UDS vit une crise profonde dont personne ne peut présager l’issue » affirme le collectif. Dans une correspondance en date du 29 septembre 2018 dont notre rédaction a reçue copie, les cadres militants qui se réclament de la première heure de l’UDS, avouent ne plus reconnaître leur formation politique.

Loading...

« Ce Parti dont le fonctionnement montrait des signes de rigueur ; Parti de militants convaincus et d’envergure nationale, où les militants payent des cotisations, reçoivent une formation.» rappellent-ils. Pour eux, « il y a à l’évidence aujourd’hui, un contraste saisissant entre l’UDS des pères fondateurs et celle d’aujourd’hui ». Ils dénoncent une conduite au gré des intérêts personnels du président et non de ceux du parti ; le mépris des textes fondamentaux du parti ; le manque de transparence dans la gestion des ressources ; etc.

«En lieu et place des réunions du Bureau Exécutif National (Ben), vous avez institué ce que vous appelez « réunions des cadres ». Cette trouvaille était devenue le substitut au fonctionnement des instances régulières et statutaires. Pendant ce temps, les structures de base sont abandonnées à elles-mêmes. De l’état de somnolence, ces structures sont passées à trépas dans presque toutes les régions de forte implantation. » écrivent les membres de ce collectif à leur président. Ils se sentent mal à l’aise dans un système, à en croire, de dépendance totale du choix d’un président qui ne consulte plus la base et lui aussi à la solde du Président Talon. «…Du fait de votre gestion personnalisée… nous sommes devenus une variable d’ajustement de sa politique. Il –Patrice Talon ndlr- dira, le moment opportun, là où nous iront combler les effectifs.» regrettent-ils. « Ceci est particulièrement insupportable pour des gens qui ont un passé militant » clament-t-ils.

Les réflexions du collectif, au-delà de rappeler ces choses à Sacca Lafia, visent à racheter le parti de la déchéance et faire revivre les valeurs d’une formation politique indépendante. Le collectif conseille au président d’organiser enfin un congrès ordinaire qu’il n’a pu organiser depuis des années, au lieu de continuer avec son système de clientélisme fondé sur un bureau passé de 21 à 11 et de faire un procès de rebellions à ceux qui s’opposent à sa gestion.

Voir les commentaires

12 Commentaires

  1. à l’heure du nouveau code électoral, ces militants doivent faire table rase de toute querelle et faire la fusion avec un bloc de la mouvance

  2. Dans les pays qui se respectent, ce monsieur devrait aller s’expliquer sur l’affaire Maria gleta. Mais comme il chante la rupture, on ne va pas regarder dans le
    rétroviseur. Il peut continuer par narguer les populations et ses militants oui.

    • Karl tu n’as rien compris le Président Sacca Lafia n’a rien à voir avec Maria Agleta je te conseille d’aller demander à votre mentor Yayi! Certes Sacca Lafia était ministre au moment des fais mais mon frère Maria Agleta était géré depuis le palais! Renseignes toi Lafia n’est pas **** comme toi! Quand il était Président du Cos LEPI et qu’il a quitté yayi on lui a envoyé une mission de l’igf qui a fait pratiquement 1 mois dans ses burezx sans rien trouver et ce sont les intéressés qui ont fini par lui dire ce pourquoi on les a envoyés ! Si en temps Yayi savait qu’il pouvait le coincer de ce côté ( maria Agleta) il l’aurait fait! Donc monsieur va chercher ailleurs! Par ailleurs ceux qui ont écrit ce chiffon ont quitté l’uds depuis! ils sont instrumentalisés par Yayi nous ne les reconnaissons même plus! S’ils sont garçons le Congres est en préparation qu’ils se présentent pour postuler aux postes!

      • bagri..militant uds..!! haaa..je comprends tout maintenant

        Ils sont coutumiers des faits..depuis 1990

        je te rappelle la guerre de leadership entre le fard et uds est terminée.depuis

        Laissez les gens s”exprimer librement dans ce pays

        Ou sont aujourdhui ces jeunes ingénieurs tous mes promo de classes qui vont aussi laissé tombé..les latif belco,toko abdoulaye sorokou bio,gaston et autres

        En privé j’aime saka lafia…mais comme homme politique..c’est discutable..mais je lui reconnais une certaine constance..

        Si on lui enlève sa condescendance à l’égard *******..bien sur

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom