RDC : une grave accusation portée contre un proche de Kabila

RDC : une grave accusation portée contre un proche de KabilaPhoto Phill Magakoe. AFP

Sale temps pour les journalistes en République Démocratique du Congo. En effet, depuis plusieurs mois, des journalistes font l'objet de diverses pressions et intimidations

Référendum sur l’amendement de la constitution : Le premier test d’appréciation de la rupture

Ce dimanche 30 septembre, c’est Erick Bukula, journaliste qui officie pour le site The voice of Congo, qui a affirmé être en danger. D’après ses propos rapportés par le site web en ligne africatopnews.net, il déclare: “Je prends à témoin la corporation des journalistes et le public que s’il m’arrivait quelque chose, le responsable ne serait autre que le ministre Godard Motemona”

Godard Motemona est tout simplement l’actuel ministre provincial des transports de Kinshasa, et candidat aux  prochaines élections législatives dans la circonscription de Limete à l’est de la capitale congolaise. Erick Bukula a indiqué qu’il détient des informations provenant de l’Agence nationale de renseignements (ANR), qui prouvent que monsieur Motemona veut attenter à sa vie.

Le journaliste est sûr de ce qu’il avance: “Je viens de recevoir des informations que je qualifierais de sûres selon lesquelles, une réunion s’est tenue aux locaux de l’ANR avec notamment la participation du ministre provincial Godard Motemona.”

D’après Bukula, cette réunion a eu pour objectif de mettre, tout en oeuvre pour le faire disparaître car il aurait offensé le président de la République. Le journaliste congolais en est certain. Godard Motemona, qui se présente aux législatives aurait mis en place une manœuvre afin de sortir victorieux. la tactique consiste à mettre hors d’état de nuire tous ceux qui critiquent trop le pouvoir en place. Les autorités congolaises n’ont pas encore réagi face à ses accusations.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    Comment un futur député peut arriver à mettre fin à la vie de son peuple qui lui a conferé le pouvoir? Les députés sont pour le peuple et non pour le pouvoir. Un député du pouvoir, c’est un escrot. Il faut se métier d’un tél député qui défend le pouvoir au lieu de défendre le peuple.

  • Avatar commentaire

    Afrique toujours des histoire.