Rwanda : Paul Kagame fait un pas vers l’opposition

Rwanda : Paul Kagame fait un pas vers l’oppositionPhoto : EPA/ EFE

Au Rwanda, le président Kagame a accepté la libération anticipée de deux opposants historiques au régime, Victoire Ingabire (emprisonnée depuis 2010) et Kizito Mihigo (emprisonné depuis 2015).

Rwanda : l’opposante libérée remercie Kagame mais l’avertit

Surprise au Rwanda où Paul Kagame a accepté la libération anticipée de Victoire Ingabire, femme politique et opposante à l’actuel chef de l’État, emprisonnée depuis 2010. En effet, après avoir passé près d’une quinzaine d’années aux Pays-Bas, cette dernière a décidé de rentrer au Rwanda, cependant peu après son arrivée, cette dernière a provoqué un véritable tollé, la faute notamment à ses déclarations tenues au Mémorial de Gisozi, à Kigali.

Au cours de cette intervention, celle-ci n’a pas hésité à comparer le génocide contre les Tutsi de 1994 aux tueries perpétrées par l’armée rwandaise à l’encontre de la communauté Hutu. Un discours tranchant et vif qui est d’ailleurs passible de poursuites.

Emprisonnée depuis 2010, Victoire Ingabire est désormais libre

Quelques mois plus tard, cette dernière était ensuite poursuivie pour avoir mis sur pied une rébellion dont l’objectif était le renversement du régime. Une situation compliquée à gérer pour celle qui souhaitait également défier Paul Kagame à l’occasion des présidentielles de 2010.

Cependant, celle-ci n’a pu mener à bien son projet à cause des poursuites judiciaires entamées à son encontre. Une tentative de manipulation et de museler l’opposante, favorable à l’ancien régime, selon certains. Finalement emprisonnée dès 2010, cette dernière écopera d’une peine de 15 ans en 2015 pour « conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre, minimisation du génocide de 1994 et propagation de rumeurs dans l’intention d’inciter le public à la violence »

2.138 personnes, concernées par cette décision

Cependant, et de manière assez surprenante, Paul Kagame a décidé de lui accorder une remise de peine. Résultat, cette dernière a été libérée à la suite d’une décision survenue le 14 septembre dernier à l’occasion d’un Conseil des ministres. Ainsi, celle qui se fait surnommer la « Aung San Suu Kyi » rwandaise et 2.138 autres opposants ont obtenu la grâce présidentielle. Une information confirmée par le ministère rwandais de la justice via un communiqué de presse.

Kizito Mihigo, 37 ans, est également concerné par cette mesure. Chanteur liturgique ayant travaillé sur le nouvel hymne rwandaise devenu prisonnier emblématique, Mihigo a été condamné à 10 ans de prison en 2015 après qu’un de ses textes ait, lui aussi, comparé le génocide rwandais de 94 ans et les actes commis à l’encontre de la communauté Hutu. Reconnu coupable de « conspiration contre le gouvernement », ce dernier a effectué plusieurs demandes de remise de peine avant que celle-ci ne lui soit finalement accordée.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire

    2138 prisonniers politiques libérés dont Ingabire Umuhoza. C’est un pas positif et nullement la preuve que Kagame n’est plus despote et sanguinaire. Des milliers d’autres prisonniers politiques, indifféremment de sexe, croupissent toujours dans ses geôles de Kagame. Aussi, s’il veut être crédible, Kagame doit remettre aux familles des milliers de disparus leurs restes afin qu’ils puissent au moins observer le deuil comme le veut la tradition séculaire de notre pays(que Kagame a enterrée). Je cite notamment Madame Iragena Illuminée, la Voix des enfants de rue, dits déchets par Kagame en personne.
    L’intérêt le décision de Kagame est que les Africains ignorants qui l’encensaient ne pourront plus douter du caractère despotique du régime Kagame.

  • Avatar commentaire
    ISHIMWE MUTO Il y a 2 semaines

    KAGAME est un grand leader, un vrai MUKULU, contrairement aux sinistres Biya, Idriss “it is no” DEBY, Sassou, Talon, Eyadema, Bongo etc

    MURAKOZ

    • Avatar commentaire

      Mr ISHIMWE MUTO, il faut vite enlever le nom de TALON de la liste…tu es un malvoyant et un fauteur de trouble.Tu as meme de difficulter pour comparer.

    • Avatar commentaire

      ISHIMWE MUTO, sous peine de proférer des divagations, documentez-vous avant de vous livrer à ce genre de propos. Kagame n’arrive même pas à la cheville de Président Biya. L’actif de Kagame est garni de millions de cadavres de Rwandais et de Congolais, de plusieurs millions de dollars ou de milliards de nos francs par le jeu de détournements massifs de deniers publics par lui et les siens du premier cercle. Il est dit dans cet article”2138 prisonniers politiques libérés” sur un total des milliers dont la majorité écrasante reste en prison. Combien y a-t-il de cadavres de Camerounais à l’actif de Biya? Combien de prisonniers politiques camerounais croupissent dans les geôles du régime Biya? Combien de milliards de dollars de deniers publics ont été détournés par le Président Biya?