Sécurité et paix en Afrique : Nicéphore Soglo et les anciens présidents font des recommandations

Sécurité et paix en Afrique : Nicéphore Soglo et les anciens présidents font des recommandations

L’ancien président du Bénin Nicéphore Dieudonné Soglo était récemment au Japon. Il a participé à une rencontre des anciens chefs d’Etat sur la paix et la sécurité en Afrique.

Tanzanie : le corps d’un albinos volé dans sa tombe

Nicéphore Soglo a pris part à une rencontre des anciens chefs d’Etat africains au  Japon, une initiative du ministère japonais des affaires étrangères et de la Nippon Fondation. Cette conjonction qui s’est déroulée du 30 août au 1er septembre 2018 a permis aux participants d’identifier les causes profondes des conflits en Afrique et les voies et moyens pour la promotion de la paix, la stabilité et la sécurité du continent.

Les anciens présidents d’Afrique ont aussi identifié les domaines dans lesquels les pays peuvent collaborer pour éviter les conflits, résoudre ceux qui sont en cours et promouvoir la paix. Après ces travaux, ils ont fait des recommandations.Il s’agit entre autres de promouvoir des solutions africaines aux problèmes de l’Afrique sur tous les plans, d’amener l’Union Africaine à collaborer avec le Japon pour promouvoir de nouvelles approches sur la paix et la sécurité en Afrique et développer des capacités nécessaires à la mise en œuvre des recommandations du rapport Hippo  (High-Level Independent Panel on Peace Operations) des Nations Unies.

Pour rappel, cette rencontre a connu la présence de l’ancien président du Mozambique Joaquim Chissano, du premier ministre Japonais Shinzo Abé, de Thabo Mbéki, ancien président Sud-Africain et de Benjamin Nkapa , l’ex dirigeant de la Tanzanie. L’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo était également de la partie de même que le Béninois Nicéphore Dieudonné Soglo .

 

 

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
  • Avatar commentaire
    Hinnouho Il y a 3 mois

    Et pourquoi au Japon. Et ne voit pas l’ancien premier ministre du Japon. Quelle crédibilité accorder à ce petit groupe qui veut que UA collabore av
    Uec le Japon pour la paix. Mais le Japon n’a pas encore fait la paix avec son voisin la Chine. Chacun cherche un bout à tenir pour marquer sa présence. Mais nous on y comprends rien.