Voilà un moment déjà, que le Venezuela doit faire face, a une grave crise socio-politique et économique. La baisse du cours du pétrole, a fortement plombé l’économie du pays.Le Venezuela manque de tout. Les produits de première nécessité manquent cruellement, et la monnaie du pays, à fortement baissée. Pour échapper à cette précarité, des milliers de vénézuéliens, ont décidé de migrer vers les pays voisins, comme la Colombie, l’Équateur, le Pérou entre autres. Le président Nicolas Maduro, est de plus en plus isolé sur le plan international. Ses soutiens se comptent sur le bout des doigts.

Pendant ce temps, les citoyens vivent dans la misère. Devant cette situation désastreuse, le chef de l’État vénézuélien cherche des solutions.

La piste chinoise

Acculé de partout, Maduro s’est tourné du côté de Pékin pour obtenir de l’aide. En visite d’État du côté de l’empire du milieu, il en a profité pour signer des accords dans de nombreux domaines d’activités.

Les secteurs concernés, sont ceux du pétrole, du gaz, de l’or, de l’industrie pharmaceutique. Face à la pénurie de médicaments au Venezuela, une convention a été signée avec Pékin, pour permettre la fourniture de médicaments. Le chef d’État sud-américain, s’est exprimé sur une chaîne de télévision chinoise et a déclaré :

“Le Venezuela remercie la Chine pour son appui et sa compréhension et veut apprendre de son excellence. 

Il faut dire que Maduro, a fondé beaucoup d’espoirs sur cette visite d’État en Chine, car avant son départ pour Pékin, il a confié à la télévision vénézuélienne ceci:

“Je pars (en Chine) avec beaucoup d’espoir et nous nous reverrons dans quelques jours avec de grandes réussites” 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire