Venezuela : plaintes contre Maduro devant la CPI

Venezuela : plaintes contre Maduro devant la CPIPhoto Angela Weiss. AFP

Le Canada s’unit à cinq pays pour réclamer une enquête de la Cour pénale internationale (CPI) sur le régime du président vénézuélien Nicolas Maduro, pour crimes contre l'Humanité, et violation des droits humains.

CPI : Un témoin accuse la France d’avoir bombardé la résidence présidentielle pendant la crise

Une requête inédite dont l’examen pourrait durer plusieurs années. Inédite, parce que ce sont des États et non des individus qui formulent contre un autre État une plainte auprès de la Cour pénale internationale de La Haye. Le 26 septembre, le jour même où le président vénézuélien tenait son discours devant l’assemblée de l’ONU à New York, l’Argentine, le Chili, le Pérou, le Paraguay et la Colombie, ainsi que le Canada ont déposé auprès de la Cour « une demande d’enquête pour crimes contre l’humanité et violation des droits humains au Venezuela depuis le 12 février 2014, sous le gouvernement de Nicolás Maduro ».

Le Vénézuela continue de s’enfoncer dans la crise et la violence, et ce sont plus de deux millions de Vénézueliens cherchant refuge dans les pays voisins, Argentine, le Chili, le Pérou, le Paraguay et la Colombie, tous signataires de la demande d’enquête. Interrogé plus tôt en conférence de presse sur ce recours à la CPI contre le Venezuela, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau a déclaré que la crise au Venezuela est devenue une « catastrophe pour l’humanité » et que c’est un devoir pour la communauté internationale de venir en aide au peuple vénézuélien.

Et Le président Nicolas Maduro de réagir en accusant certains pays d’Amérique latine et les États-Unis de vouloir le renverser.

Commentaires

Commentaires du site 0