Affaire Khashoggi : la nouvelle révélation qui pourrait créer des problèmes au prince MBS

Affaire Khashoggi : la nouvelle révélation qui pourrait créer des problèmes au prince MBSPhoto : SIPA

L'affaire Jamal Kashoggi, est en train d'ébranler fortement le royaume d'Arabie Saoudite. Le journaliste de 60 ans, qui était très critique à l'endroit des autorités du royaume, n'a plus donné signe de vie depuis qu'il est entré dans le consul d'Arabie Saoudite en Turquie.

Affaire Khashoggi : l’Arabie Saoudite passe aux aveux et annonce des sanctions

D’après les enquêtes des autorités turcs, Khashoggi a été assassiné à l’intérieur du consul. Les caméras de surveillance ont permis d’identifier des agents venus de Riyad, qui selon Ankara, était venu pour exécuter Jamal Kashoggi. Quand l’affaire a pris de l’ampleur, les autorités du royaume ont tenté d’apporter des explications.

Ainsi, depuis quelques jours, de nombreux hauts responsables saoudiens, ont donné des versions qui se contredisent et qui n’épousent pas la même logique. Riyad avait d’abord affirmé que Khashoggi était ressorti vivant du consulat, puis de reconnaître quelques jours plus tard qu’il a été tué à la suite d’une bagarre qui aurait mal tourné entre le journaliste et les agents saoudiens.

Face à ses nombreuses versions qui comportent beaucoup de zones d’ombre, plusieurs dirigeants internationaux ont demandé que toute la lumière soit faite sur les circonstances de la mort de Jamal Khashoggi.

L’allié historique qu’est Washington, commence à avoir des doutes. Ainsi, dans un récent entretien accordé au Washington Post, Donald Trump a dénoncé les ” mensonges” de Riyad. Il a indiqué que les versions données par la monarchie partent dans tous les sens.

de nouvelles informations qui mettent à mal MBS

Le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane (MBS), est celui qui joue sans doute le plus gros dans cette affaire. Plusieurs sources affirment que les agents saoudiens qui ont assassiné Khashoggi, ont un lien direct avec MBS.

Les médias turcs viennent de faire de nouvelles révélations compromettantes pour le prince héritier. D’après le journal turc, Yeni Safak, l’homme, qui est présenté comme étant le chef du groupe de saoudiens de 15 agents dépêchés à Istanbul pour tuer le journaliste, a ainsi été directement en contact avec le bureau de MBS après “l’assassinat”.

Cet homme, c’est Maher Abdulaziz Mutreb, qui est un responsable de la sécurité rapprochée de Mohamed Ben Salmane. Les médias turcs ont diffusé des images de vidéosurveillance, où l’on voit Maher Abdulaziz Mutreb arriver au consulat saoudien, puis devant la résidence du consul le jour de la disparition de Khashoggi, le 2 octobre.

Abdulkadir Selvi, un éditorialiste proche du pouvoir de Recep Tayip Erdogan, a affirmé que Jamal Khashoggi a été immédiatement conduit vers le bureau du consul à son arrivée au consulat, où il a été “étranglé” par les agents saoudiens. Selon lui, “cela a duré entre 7 et 8 minutes.” L’éditorialiste a ensuite ajouté que le corps du journaliste a été ” coupé en 15 morceaux” par un médecin légiste faisant partie du commando saoudien.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    MBS et.le fils légitime de Satan il est imbus de lui-même j’ai travaillé avec son staff pendant 15 jours à Paris et je peux vous dire que ce n’est pas un travail de tout repos bref depuis cette affaire j’ai jurer de ne plus travaillé pour c’est gens temps que ce **** et au manettes du pays.

    • Avatar commentaire

      Imsad, que tu aies raison ou non…..comment arrives tu à faire autant de fautes de français en si peu de mots?!?!
      J’en ai mal aux yeux….