Affaire Khashoggi : les zones d’ombre qui plombent la version saoudienne

Affaire Khashoggi : les zones d’ombre qui plombent la version saoudienneJamal Khashoggi, Photo : huffpostarabi.com

l'affaire Jamal Khashoggi est en train d'ébranler fortement le royaume d'Arabie Saoudite. Les autorités saoudiennes ont donné plusieurs versions après la mort du journaliste.

Affaire Khashoggi : Mohammed Ben Salmane affaibli, Erdogan redore son blason

De nombreuses chancelleries occidentales ont indiqué que de nombreuses questions restent sans réponses dans cette affaire. Le royaume Saoudien avait d’abord précisé que Khashoggi était sorti de leur consulat à Istanbul quelques instants après y être entré, le 2 octobre.

Riyad avait ensuite changé de version, en affirmant que Jamal Khashoggi n’est jamais sorti, puisqu’il est mort dans le consulat. Voilà que tout récemment, un responsable du royaume a donné des informations qui ne concordent pas avec les deux premières versions.

Selon ses dires, le journaliste critique au prince héritier Mohamed Ben Salmane a été tué au cours d’une bagarre à coups de poing. Ce n’est pas fini. Dans la foulée, un autre haut responsable saoudien a livré une autre version en indiquant que Jamal Kashoggi avait été tué par une prise d’étranglement.

Il dira dans son argumentaire que le journaliste était en tête avec certains agents saoudiens dans le bureau du consul. Kashoggi va ensuite élever la voix. Pris de panique, des agents vont tenter de le maîtriser en lui faisant une clé d’étranglement.  “Ils ont essayé de l’empêcher de crier, mais il est mort. Ils n’avaient pas l’intention de le tuer.” dit le responsable. Il livrera ensuite: ” Les agents saoudiens ont alors roulé le corps dans un tapis, l’ont placé dans un véhicule consulaire et remis à un coopérateur local.” Le coopérateur serait un habitant d’Istanbul mais sa nationalité n’a pas été divulguée. Le représentant de l’autorité saoudienne précisera que ces versions contradictoires s’expliquent par le fait que le récit initial livré par le gouvernement de Riyad s’appuyait sur “de fausses informations en interne.”

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire

    Ce un malade les Salman

    • Avatar commentaire

      L’arabie saoudite doit remettre les gens quel détient à la Turquie,car comme ca la vérité seras clair.

  • Avatar commentaire
    Neuman Il y a 2 mois

    Qu’attendent les soldats du monde libre pour *** le clan al-saoud?

  • Avatar commentaire
    Medina Il y a 2 mois

    De toute les facons chaque etre ira un jour repondre de ses actes devant Dieu

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 2 mois

    Quand il y a plusieurs versions pour un seul sujet, cela devrait nous mettre en garde que la vraie vérité n’écoulera pas et ne fera pas grand pour y pénétrer le fond de ce qui se trame au sujet de la disparition de Jamal Khashoggi. Plusieurs versions, plusieurs langues fourchues, qui signifient mensonges. Où est donc passé le corps de ce Monsieur qui avait subi une mort tragique et douloureuse? L’Arabie Saoudite qui se voit le site ou le Coeur de l’Islam, et pourtant chaque jour on coupe les mains des malfaiteurs, les têtes humaines sont décapitées. Où est donc votre Islam qui ne connait rien d’autre que l’effusion du sang?

  • Avatar commentaire
    Sonkoaka de Nati Il y a 2 mois

    Plusieurs version, une mort. Il faut que ces saoudiens jurent sur le courant  pour nous situer sur la cause de la mort du journaliste.

  • Avatar commentaire
    Chaput Il y a 2 mois

    Riyad est un menteur je ne crois du tout à ses calomnies. Qu il foute la paix à MBS