Bénin : Les Fcbe exigent la libération de Korogoné et invite le régime Talon à changer de méthode

Bénin : Les Fcbe exigent la libération de Korogoné et invite le régime Talon à changer de méthode

Le parti Forces cauris pour un Bénin émergeant (Fcbe) s’indigne contre les poursuites dont font objet, des jeunes exprimant leur désolation du mode de gestion du gouvernement de la rupture au Bénin. Il exige la libération du porte-parole de l'INITIATIVE DE NIKKI arrêté depuis vendredi à cause de ses propos, et appelle le président Talon à s’ouvrir à la jeunesse de son pays.

Congrès des FCBE : l’He Djènontin annonce la création d’un nouveau parti sur les cendres de l’alliance

Dans son communiqué signé du Porte-parole Nourénou Atchadé, le parti indique qu’il constate depuis quelques semaines, « une traque tous azimuts de jeunes excédés par le mode de gouvernance adopté par le Chef de l’État et son équipe ». Ceci vient s’ajouter à la morosité économique ambiante et à l’acharnement répété contre les membres de l’opposition au régime du Nouveau Départ.

Ce n’est pas une bonne méthode face à une jeunesse qui, à travers leurs critiques quotidiennes, n’aspirent qu’à un mieux-être, à en croire  les Fcbe. « En lieu et place des poursuites et traque…, le gouvernement et son Chef, le Président Patrice Athanase Guillaume Talon, gagneraient à instaurer un dialogue avec la jeunesse béninoise afin de la rassurer sur les tenants et aboutissants de sa gouvernance et la place qu’occupent effectivement les jeunes dans le programme d’action du gouvernement (Pag) » soutient le parti.

Dans ce sens, il exige la libération sans condition de Sabi Sira Korogoné, porte-parole de l’INITIATIVE DE NIKKI, arrêté juge-t-il, « de façon arbitraire » dans la matinée du vendredi 28 septembre 2018.

Pour mémoire, le jeune est interpellé pour ses propos. Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Cotonou, Elonm Mario Mètonou parle d’ « incitation à la haine et à la violence, incitation à la rébellion, injures avec une motivation raciste diffusés sur les réseaux sociaux ». Sabi Sira Korogoné a été conduit ce mardi matin au tribunal.

Commentaires

Commentaires du site 0