Bénin : Vote du collectif budgétaire gestion 2018 à la Mairie de Porto-Novo

Bénin : Vote du collectif budgétaire gestion 2018 à la Mairie de Porto-Novo

(2.788.550.717 FCFA CONTRE 2.727.989.368 Fcfa, soit une augmentation de 60.561.349 FCFA). Quelques mois avant l’étude du projet de budget gestion 2019 de la Municipalité de Porto-Novo, le Conseil Municipal a tenu à faire quelques réajustements au niveau de son budget gestion 2018.

Bénin – Savè: Les agents de la mairie mécontents de leur conseil communal

C’est pour cette raison qu’une session extraordinaire a été convoquée dans la journée d’hier, jeudi 18 octobre 2018 pour examiner et adopter le collectif budgétaire gestion 2018 de la Mairie de Porto-Novo. En effet, selon les explications fournies par la DAFE par intérim, Sikiratou RADJI lors de la présentation de la communication dans la salle de délibération, le  collectif budgétaire est un acte d’ajustement et de report par rapport au budget primitif.

A ce titre, il peut modifier les prévisions du budget initial ou ouvrir de nouveaux crédits. Selon ses propos, le présent collectif comprend deux sections. La section de fonctionnement et la section d’investissement. Ainsi, les prévisions des recettes de la section de fonctionnement s’élève à 2.788.550.717 FCFA contre 2.727.989.368 FCFA primitif. Il fait donc apparaître une augmentation de 60.561.349 FCFA. Qu’est-ce qui explique cette augmentation ? Selon elle, c’est le report de crédits Fadec fonctionnement affecté d’un montant de 72.099.979 FCFA. Ce montant n’était pas dans le primitif.

Au regard des rapports d’audits Fadec 2017, il se dégage un montant de 1.399.329.900 FCFA de report de crédits Fadec de 2017 sur 2018. Ce montant concorde parfaitement avec la situation des crédits transférés disponibles dans les livres du Receveur-Percepteur de la commune au 31 décembre 2017. Ce montant comporte les reports de Fadec fonctionnement affecté qui s’élève à 72.099.979 FCFA et un report de Fadec investissement qui s’élève à 1.327.229.957 FCFA.

« A l’issue de tous ces rapprochements, le comité a décidé de prendre en compte ce report de Fadec fonctionnement dans le présent document » a déclaré Sikiratou RADJI avant d’aborder les nouvelles recettes reçues qui ont été prises en compte durant l’exécution du primitif qui n’était pas annoncées lors de l’élaboration du primitif.

Ces nouvelles ressources s’élèvent à en croire ses propos, à 58.450.070 FCFA. Cela comporte Fadec éducation, hygiène-santé, santé, taxes sur les exploitations des carrières. Enfin, il a été procédé aux réajustements des réalisations aux prévisions afin d’améliorer les performances de la commune en fin d’exercice. Des explications ont été également fournies par rapport aux dépenses de fonctionnement.

De nouvelles dépenses à engager par la commune ont été également prévues. Ce qui amène à un total des dépenses de fonctionnement de 2.788.550.717 FCFA respectant ainsi le principe de l’équilibre budgétaire.Tous les conseillers à l’unanimité (28 conseillers), après ces explications données, ont donné favorablement leur quitus au document budgétaire.

Commentaires

Commentaires du site 0