Bénin : Yayi et Azannaï ne se sont pas encore rencontrés pour leur réconciliation

Bénin : Yayi et Azannaï ne se sont pas encore rencontrés pour leur réconciliation

Dans le processus de la réconciliation annoncée entre l’ancien président de la République du Bénin, Boni Yayi, et le président du parti Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï, les deux personnalités ne se sont pas encore rencontrées.

Bénin: L’opposition au régime, une nécessité pour vitaliser la démocratie

L’honorable Guy Mitokpè, secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir (RE), qui a co-animé la conférence de presse du comité de médiation et de réconciliation le lundi 17 septembre 2018 à Cotonou est revenu sur le sujet ce dimanche 21 octobre 2018. C’était dans l’émission « Sans langue de bois » sur Soleil Fm.

Aux dires du député, le calendrier de ces deux personnalités ne leur a pas encore permis de se voir à propos. « Il y a eu un décalage de calendrier » a-t-il confié. Toutefois, il rassure que ce sera fait très bientôt puisque les deux personnalités ont donné leur accord de principe. Il précise que ce comité de médiation y travaille toujours. Aussi, a-t-il reprécisé les motivations de la démarche initiée par certains sages du Bénin qui pour la paix entre les fils du Bénin ont décidé de jouer la médiation entre les deux hommes.

Selon les propos de l’honorable, il ne s’agit pas d’une réconciliation politique contre quelqu’un, contrairement aux diverses interprétations après la sortie médiatique du comité de médiation. Le Sg de Restaurer l’Espoir souligne qu’il s’agit de la rencontre entre deux fils du Bénin et non d’une rencontre entre FCBE et Restaurer l’Espoir, les deux formations politiques dont ils sont respectivement les leaders.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    Pour des leaders politiques dignes du nom, la situation politique actuelle de notre pays est assez préoccupante pour que des querelles anciennes fassent handicap à une action collective efficace face à ce que nous vivons.

    La responsabilité et le devoir obligent Yayi et Azannai à taire au plus tôt ce qui les divise pour répondre au mieux aux attentes de la grande majorité des béninois qui attendent une alternative à Patrice Talon le plus rapidement possible.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 semaines

    Ne soyez pas pressés, la petite mais grande sortie de djeffa qui a vu réunir , soglo , yayi , tevoedjre, , n’a pas fini de rendre *** talon , qui viendront s’ajouter Lionel Zinsou , azanaï, kountche, lehady , et avec eux le peuple du benin , chez talon serait : ***

  • Avatar commentaire

    Beninois est telle méchant contre son propre frère, que, lorsqu’il est en position dominante, il cherche à tout prendre pour lui même, en aneantissant l’autre.
    Sous Yayi, c’était affaire empoisonnement. Sous Talon maintenant, c’est affaire 18 kilos de cocaïne.

    Triste pour ce petit pays, qui pourtant, a tous les atouts pour être un pays phare en Afrique.