Conflits en Afrique : Mo Ibrahim demande de limiter les naissances

Conflits en Afrique : Mo Ibrahim demande de limiter les naissances

Mo Ibrahim, le milliardaire soudanais appelle les dirigeants africains à contrôler les naissances dans leurs pays respectifs. C’est une façon de prévenir les conflits armés et la montée des groupes armés, de son point de vue.

Rwanda : l’opposante libérée remercie Kagame mais l’avertit

Alors que sa fondation publiait son rapport annuel sur la bonne gouvernance en Afrique, Mo Ibrahim a attiré l’attention des gouvernants sur le fort  taux de natalité  observé en Afrique . Pour lui, il faut que les pays du  continent commencent par contrôler les naissances et donner des emplois aux jeunes, s’ils veulent prévenir l’apparition des groupes d’insurgés ou les conflits armés. A l’en croire,  la naissance des groupes armés « n’est pas un hasard » . C’est lié à « l’insatisfaction découlant  d’un certain nombre de facteurs, principalement le manque d’espoir quand les jeunes n’ont pas de perspective d’avenir » a-t-il indiqué.

Pour ce qui est du rapport Mo Ibrahim, l’île Maurice, les Seychelles et le Cap Vert restent les trois pays africains  les mieux gouvernés . La Libye, le Soudan et la Somalie tiennent les trois dernières places de ce classement. Il faut noter la percée des pays comme le Maroc, la Côte d’Ivoire et Kenya. Le pays d’Alassane Ouattara est passé de la 41e à la 22 e place du classement. Le Kenya abandonne la 19e place pour s’accrocher au 11 e rang. Le Maroc quitte la 25 e place pour la 15 e.

Commentaires

Commentaires du site 22
  • Avatar commentaire

    Voici un ***** ami de Soro qui repète comme un peroquet ce que l occident veut de nous.

  • Avatar commentaire

    L’Afrique n’a pas un problème de surpopulation, mais plutôt un problème de dirigeant apte à répondre aux problématiques de son développement.

    La population est une richesse, le continent africain est le continent le plus vaste et le plus riche de la planète.
    Nous avons des incapables et des malhonnêtes qui nous dirigent voilà ce dont nous souffrons.

  • Avatar commentaire

    Bon..enfin..

    Aucune..autre création..ne procrée..et déverser..ses progénitures dans la nature..se démerder.

    Avons nous le droit..de dire..que les animaux de la foret..sont plus responsables que nous…?

    Voilà des questionnements qui dérangent…nos conscience….

  • Avatar commentaire

    un jour..j’ai quitté cotonou..pour niamez..niger.

    Arrivé à dosso..je me suis arreté pour prendre un peu du pain avec leur tchinchinga…

    A peine j’étais servi…j’étais aussitot…entouré par plus de 50 enafnts,des handicapés,des femmes..avec enfants dans les bras…qui voulaient m’arracher..mon manger

    J’étais choqué…à la vue de ce spectacle….alors donc..j’ai demandé..à tous les vendeurs de servir tout le monde..

    Au sénagal…déja à..5 h..du matin…toutes les rues…sont envahies..par des petits talibés et baye fall…harceleurs…demandant l’aumone..

    Ne serait..ce que c’est deux cas..véréifiables…

    Dis je..pourquoi faire des enfants..si on ne peut pas assumer..

    Voilà la question…..et nous ne devons pas…fuir cette problématique..

  • Avatar commentaire

    C’est la triste réalité, lorsqu’avoir beaucoup de maitresses est une couronne dans nos contrées plutôt qu’un geste irresponsable qui nuit à la vie sociale,un président, un ministre infidèle ne choque pas, alors qui mettra en oeuvre ses politiques ?

  • Avatar commentaire

    Faut il penser ici à M. Macron qui parlait de 7 enfants par femmes au Niger ?
    En effet certains chercheurs occidentaux et le FMI estiment que la population Africaines serait estimé à plus de 2 milliards d’habitants d’ici 2050,et représenterait une catastrophe.
    Selon d’autres,cette démographie Galopante entraînerait probablement un déplacement massif des africains vers l’Europe,qui représenterait environ 40% de cette population.
    Ceci à donc créer un sentiment de peur ,a savoir qu’on pourrait être remplacer un jour par quelqu’un d’autre,et surtout «différent».
    Par contre d’autres chercheurs «honnêtes et optimistes» comme François HERAN affirme que la plus grande immigration ( déplacement) des africains se passe a l’intérieur du Continent,et ne représenterait aucun danger pour l’occident.
    Ceci me laisse à croire qu’il s’agit ici d’un complot pensé et organisé par un groupe de chercheurs occidentaux,pour empêcher une augmentation considérable de la population Africaines,car «le nombre fait parfois la force»..

  • Avatar commentaire

    Faut il penser ici à M. Macron qui parlait de 7 enfants par femmes au Niger ?
    En effet certains chercheurs occidentaux et le FMI estiment que la population Africaines serait estimé à plus de 2 milliards d’habitants d’ici 2050,et représenterait une catastrophe.
    Selon d’autres,cette démographie Galopante entraînerait probablement un déplacement massif des africains vers l’Europe,qui représenterait environ 40% de cette population.
    Ceci à donc créer un sentiment de peur ,a savoir qu’on pourrait être remplacer un jour par quelqu’un d’autre,et surtout «différent».
    Par contre d’autres chercheurs «honnêtes et optimistes» comme François HERAN affirme que la plus grande immigration ( déplacement) des africains se passe a l’intérieur du Continent,et ne représenterait aucun danger pour l’occident.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 semaines

      C’est faire fausse route que de chercher à deplacer le débat. Ce dont il s’agit ici ce n’est pas la prentendue peur des occidentaux de se faire “envahir” mais notre capacité propre à repondre aux enjeux et défis que pose une population jeune et abondante mais hélas desoeuvrée car très mal ou pas formée et par ricochet, très peu productive si ce n’est au lit.

  • Avatar commentaire

    La population africaine est un atout plutôt qu’un handicap!!!

    Est ce mieux d’avoir une population vieillissante qu’une population jeune comme en Afrique???

    Moi je ne crois pas du tout. Nous avons plutôt un problème d’incapacité de nos dirigeants à répondre aux défis de développement de nos pays.

    Si nous nous basons sur le cas que je connais le mieux, qui est celui du Bénin, où nous devons tout remettre en cause, et tout reprendre chaque fois qu’un nouveau régime arrive, quand allons nous avancer?

    Le modèle de développement occidental n’est pas forcément ce qu’il faut pour nos pays. Mais malheureusement les dirigeants ne sont pas à la hauteur des défis qui se posent à nos pays.

    Le Bénin par exemple a un problème de forte population????
    Non, pas du tout, nous avons plutôt des dirigeants qui ne pensent pas vraiment au développement du pays.

    Comme Patrice TALON, qui prend pour lui les secteurs vitaux de l’économie, alors qu’il devrait créer les conditions pour l’accroissement de la productions des biens et services pour répondre aux besoins de la population. Et contraindre à l’exil des gens qui ont la capacité de produire la richesses. C’est une maladie!!!

    Et cet exemple est à multiplier dans presque tous les pays africains.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 semaines

      @Sonagnon…

      Il faut arrêter un peu de tout ramener à la petite personne de Talon. Nous faisons ici face à un defi contemporain majeur et d’envergure continentale. Rien à voir avec tes logorhées quotidiennes anti-Talon. Pour le reste, une forte population peut être un atout mais à condition d’être bien formée, bien nourrie et bien soignée, bref bien epanouie et productive. Est-ce le cas aujourd’hui en Afrique où le chômage juvenile règne en maitre???

      • Avatar commentaire

        Aux grands maux…les grands moyens….!!!

        Je ne crois pas trop aux discours….puisque cette mentalité de procréer pour procréer…est bien taillée dans le roc…depuis des milliers d’années..

        Je propose..de pénaliser..la procréation irresponsable..

        Autrement dit..donner..la possibilité..aux enfants de poursuivre…devant la criet..leurs geniteurs…si ces derniers..ne sont pas en mesures de leur assurer…un minimum…établi et défini…par la loi

        Ainsi donc…faire bounga bounga.ou..crac crac..devient une responsabilté….qu’il faudra assumer…..sauf pour le sultan…et ses amis du forum….

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 3 semaines

    Voici un milliardaire qui ne connait peut-être pas la source de sa richesse. Bien que les naissances galopantes ou démographie galopante font partie d’un des fléaux qui frappent l’Afrique, ce n’est pas dans le but d’éviter leur enrollement dans les conlicts armés ou la rebellion. Ce Monsieur a la trouille de perdre sa richesse au détriment des conflicts armés qui rebondissent autour de son pays; combien d’enfants ce Mo Ibrahim abrite sous son toit pour nous sortir cette *** sur des conflicts armés liés aux naissances galopantes? Il n’a pas pitié des milliers des africains qui ont péri et continuent de périr dans la Méditerranée, ceux dans le désert algérien et le Maroc. Oui les africains doivent limiter les naissances galopantes de deux à trois enfants à rigueur, le défi sera difficile car l’homme noir aime passer son temps entre les jambes des femmes. À quoi rime donc d’avoir une douzaine d’enfants quand on ne sait pas comment les nourrir, les habiller et leur donner une éducation? Et tout ce que l’homme ne peut soutenir dans sa main est un gâchis.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 semaines

    MO a bien raison , que les africains doivent contrôler le taux de natalité dans leur pays respectif , mais qu’il ne compte pas sur leurs chefs d’état pour ce faire , eux qui ont des femmes et des maîtresses et de multitudes d’enfants dans tous les coins de rue ; une méthode à préconiser , ” castrer ” tous les hommes , nous au benin nous avons déjà commencer ; nous avons déjà castrer agadjavi et sommes à la recherche de avouhan , et pour lui c’est *** qui nous le demande 

    • Avatar commentaire

      Pendant que les Europeans craignent la puissance de la population du continent, vous croyez que quail repartir en arriere. C est de n importe quoi. 

  • Avatar commentaire

    Notre déni des réalités..va nous tuer…

    La gestion d’une famille (qui est élastique en afrique)…c’est commme gérer une entreprise..

    Quelle..est la finalité..d’une famille nombreuse…si les moyens ne suivent pas…

    La prostitution,la délinquence..et autres sont les conséquences…de cette irresponsabilité..

    Quelle dignité…pour un père..ou une mère…de voir..ses enfants..par manque de moyens…prendre le risque d’aller mourir en méditérannée…ou devenir..un baye fall..un thiants, ou milicien de kara…pour ne parler que du sénégal..

    Discutez..un jour avec une prostituée..pour savoir les causes…qui l’ont amené à faire…ce métier..

    Moi qui suis fan…des films animaliers..je peux vous dire…ceux que nous prenons pour ***..modulent..régulent leur procréation..en fonction…des moyens..de l’abondance..de la nouriture..

    Enfin…au lieu de réflechir..par le bas ventre…il est temps..qu’on se serve du cerveau

    Macron l’a dit..on la taxé de tout..parce que nous sommes allergiques..à la vérité

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 3 semaines

    Moi je pense qu’on ferait mieux d’éviter de nous jeter comme des fauves affamés sur quiconque pointe du doigt ce problème et appeler à des recherches approfondies sur la question à l’échelle continentale.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 3 semaines

    Pourtant,on a pas besoin de sortir de Harvard pour savoir qu’une démographie non maîtrisée est un facteur accélérateur des déséquilibres sociaux et partant, amplificateur des frustrations pouvant conduire aux mouvements du genre de ceux dont parle ce rapport de la fondation Mo Ibrahim.

  • Avatar commentaire
    ADANTINDE Il y a 3 semaines

    ce monsieur mo hibrahim me pompe les couilles ce sont eux qui confisquent les biens publiques non il fait quoi pour être milliardaire au Soudan si ce n’est pas servir d’intermédiaire pour armer les désertés soudanais par les occidentaux afin de piller les ressources minières.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 semaines

      Moi je pense qu’on ferait mieux d’éviter de nous jeter comme des fauves affamés sur quiconque pointe du doigt ce problème et appeler à des recherches approfondies sur la question à l’échelle continentale.

  • Avatar commentaire
    Akinde Damien Il y a 3 semaines

    Bjr moi a mon avis ,le problème ne se situe pas au côté de la limite d’enfant mais plutôt ,chercher à réduire le taux de chômage des jeunes diplômé sans emploi, c’est de ça qu’il s’agit ici et maintenant.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 semaines

      Vous n’avez pas tort. Mais le fait est que vous ne pouvez rien stabiliser sur le long terme avec une population qui croît deux à quatre fois plus vite que le PIB. Donnez du travail ici et maintenant à ces jeunes( ce qui relève déjà d’une utopie en l’etat actuel des choses) et laissez les ensuite proliférer comme des champignons et vous verrez dans 20 ans que la pauvreté n’a pas reculé d’un centimètre.