Expo sur les « Egungun » à Paris : « Il y a eu mauvaise interprétation de l’image » selon Zinkpè

Expo sur les « Egungun » à Paris : « Il y a eu mauvaise interprétation de l’image » selon Zinkpè

L’exposition « Hier, aujourd’hui, demain » organisée du 11 au 29 septembre 2018 à Paris par la Galerie Vallois sur les « Egungun » -culte de revenant- a suscité la polémique au Bénin à cause d’une image qui montrait le célèbre plasticien béninois Dominique Zinkpè en ‘’exposition itinérante avec un « Egungun » ’’. De retour au pays, l’artiste clarifie.

France : fabriqué à 3 euros, le nouveau maillot de France sera vendu 140 euros

Dominique Zinkpè en position de guide communément appelé ‘’malio’’ devant un « Egungun » dans un spectacle déambulatoire dans les rues de la capitale française. C’est l’information renvoyée au Bénin par cette image qui a circulé sur les réseaux sociaux. L’image a été objet de débats ; certains acteurs culturels ont écrit pour dénoncer une profanation du culte « Egungun » à Paris par l’artiste. Mais tout ceci, n’est qu’une fausse interprétation selon Dominique Zinkpè.

Dans une interview qu’il a accordé au quotidien béninois le Mutateur, l’artiste avoue qu’il comprend certes, la réaction de ses compatriotes parce que l’image est expressive, mais souligne qu’il y a eu un décryptage erroné de ladite image. « Il me semble qu’il y a une vraie mauvaise interprétation de l’histoire, comme si Zinkpè s’était permis de prendre les ’’Egungun ” et de les emmener à Paris pour les faire déambuler dans la rue. » confie-t-il.

A l’en croire, c’est une erreur d’interprétation à la fois sur l’auteur de l’œuvre, les circonstances du spectacle et l’œuvre en elle-même. D’après ses explications, il n’est pas l’auteur de ce spectacle déambulatoire. Il rappelle qu’il était à cette exposition collective organisée par la Galerie Vallois avec des artistes d’autres nationalités et un jeune béninois bien connu dans la confection de costumes pour ses créations artistiques. C’est ce dernier, qui a décidé de confectionner un costume de « Egungun », le porter pour déambuler à cette exposition. Sur le visuel de l’expo publié sur le site de la Galerie Vallois, on comprend qu’il s’agit bien du Prince Toffa.

Si Zinkpè s’est retrouvé sur l’image, c’était juste par solidarité à un compatriote. « Il –le jeune artiste- devait se retrouver dans la rue de la Galerie pour marcher. Pour ceux qui connaissent Paris, ils peuvent imaginer la scène : tout le monde prenait des photos, l’artiste avait du mal à se déplacer. Alors, moi, je ne pouvais pas le laisser ainsi. Je ne pouvais pas laisser un frère béninois, artiste, déambuler dans les rues de Paris, tout seul. Par solidarité, de façon spontanée, j’ai décidé de l’aider, de l’accompagner. C’est mon péché. » rapporte Dominique Zinkpè.

Au-delà, l’œuvre au fond, n’est pas réellement un costume de « Egungun » mais en est une inspiration. « Il faut agrandir la photo concernée pour voir s’il s’agit de l’image réelle d’ ’’Egungun’’. L’artiste s’est inspiré des costumes d’ ’’Egungun’’ pour réaliser son œuvre. Son costume est fait avec des matériaux de récupération. » précise Zinkpè.

Ceci, dit-il, pas dans le sens de la profanation de la culture béninoise, mais plutôt  pour lui donner une bonne visibilité, une bonne lecture. « J’ai toujours défendu nos cultures contemporaines et endogènes, pour leur donner une grande valeur, aussi bien au Bénin qu’à l’extérieur » rappelle le directeur du complexe artistique et culturel «Le Centre » de Lobozounkpa. Il laisse le soin aux hauts dignitaires du culte « Egungun » de faire au besoin, des recherches s’il y a toujours des doutes sur cette image.

Commentaires

Commentaires du site 12
  • Avatar commentaire
    Christophe K. Il y a 2 mois

    Voilà un justificatif qui vient de l’enfoncer à nouveau. Donc on peut coudre costume de Egungun pour la mettre soit disant que l’on fait de la représentation artistique ?

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 2 mois

    Personne sur cette terre ne pourra continuer à sacrifier toute son énergie au culte de mort, et aux forces des ténèbres sans obtenir aucun salut de bienvaillance, soit dans l’avancement matériel, ou avancement technique. Au contraire ces forces rendent abrutis, ignorants parce que le mental est pris prisonnier et ne pouvant pas de manière succinte se détacher du physique d’où la léthargie qui est la base de manifestation des foutues forces. Car il n’y a rien, absolument rien de sacré associé avec “Egungun, Voudou, Lègba, Oro etc” si ce n’est pas la magie noire, Gris-Gris, et herbes magiques qui font que certains laggards les qualifient de sacrés. Comment un être humain sous un accoutrement différent de la normale pourrait se faire passer comme sacré? Comment la terre bâtue associée avec de l’huile rouge, ataku et herbes magiques devient un dieu? Il serait mieux d’adorer le Soleil que d’adorer la terre bâtue. Egungun, Ogbologbo, n’a rien à m’offrir comme le salut divin. Le manque de connaissance de Soi Divin en l’occurrence à l’ignorance bestiale que nous assistons tous en ce moment au Bénin, car le pays est pris en rançon par ces forces malélifiques. 

  • Avatar commentaire
    Géraud ADIDO Il y a 2 mois

    Egungun! est quelque chose sacrée dit-on mais de nos jour beaucoup de personnes d’entre eux ne connaissent plus ce que les parents avaient caché dedans pour que sa soit sacré alors restons ici et dit simplement que au moins un béninois à ressuscité ce qui est mort en nous la valeur de notre culture entre.

  • Avatar commentaire
    La Foudre Il y a 2 mois

    Zinkpe a peur que les dignitaires du culte egungun ne l’envoient dans le monde des dits porteurs de ces habits.
    Qu’aurait été moins provoquant s’ils avaient fait porter cet accoutrement à un mannequin monté sur un support roulant.
    Mais bon j’avais déjà appris que les béninois sortent du zangbeto en banlieues parisienne lors des fêtes de “nonvitcha”….donc ca revient au même

  • Avatar commentaire

    Mon cher tu as beau expliqué il y en a qui ne comprendront jamais on est borné sur un mythe, une culture dont le Bénin n’est même l’origine et il le savent…

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 2 mois

    Moi je suis de ceux qui pensaient que ces artistes consciemment ou inconsciemment ont eu à dépasser une limite.

    On ne s’amuse pas à sortir un “Egungun”, même dans le sens d’une représentation artistique.

    Je me rappelle qu’une manifestation du genre a eu lieu au hall des arts à Cotonou, il y a de cela très longtemps, la suite, je n’ose pas vous le dire sur ce forum.

    L’artiste est peut être de bonne foi. Des esprits évolués peuvent comprendre, mais ça peut ne pas être le cas de tout le monde. C’est pourquoi, si ça été une maladresse, que ça reste une maladresse qui ne se reproduira plus.

    Mais s’ils pensent qu’au nom de l’art, ils peuvent tout se permettre, alors je leur souhaite beaucoup de courage.

    • Avatar commentaire

      sonagnon..je suis..fondamentalement un curieux..

      dis nous ce qui s’est passé…

      C’est toujours des info…qui renforce la culture..

      moi aussi..j’ai des choses..à raconter..sur l’irrationnel..et le culte des esprits..le vodun au sud du benin..bori,dans le nord benin ,du nigeria et du niger..du mali,et burkina…

      dis je ce qui se passe à ouidah,abomez ..appélé vodun..ou dans l’ouéme..chez les nagot appélé egungun…c’est pareil..

      pour info..il n’exite..pas de peulh,de haoussa,et de djerma(songhai)…qui n’est pas associé au culte des esprits…puisque ma propre grand mère..en était une initiée..

      Ce sont nos réalité endogènes…..

      mais c’est leur pertinence..qui me crée des problemes de questions philosophiques….et du sens qu’on donne..aux choses manifestées…que nous sommes et de notre role…dans l’univers

      vrai programme de questionnements…n’est ce pas…?

      • Avatar commentaire
        sonagnon Il y a 2 mois

        Mr Aziz, ne compte pas sur moi pour cette discussion. Nous parlons développement du Bénin sur ce forum.
        Ce sujet est déjà trop complexe, il ne faudrait pas qu’on en rajoute de plus complexe.

      • Avatar commentaire
        CITOYENNE Il y a 2 mois

        Ce qui s’est passé, c’est que tous les initiateurs de ce spectacle sont morts

  • Avatar commentaire
    Magbedo Il y a 2 mois

    Tout est mauvais, nul, et négatif pour le béninois. Quand est que nous allons connaitre, comprendre, et nous approprier le bien. Ah oui le positif?

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 2 mois

    Il y a toujours eu une mauvaise interprétation du phénomène nommé “Egungun” car il démontre la peur, et l’esprit de la peur. Quand le siège de l’harmonie qui est le coeur, est assujetti à la peur, les démons s’installent vite et d’où le confus constant que subissent les Béninois en s’adonnant aux forces des ténèbres et au culte de mort.

    • Avatar commentaire

      agadjavi,monwé,allaoman,bagri patriote,franc makon,fido,tundé…jojo..habillés,et initiés…en égungun…et exposés dans les capitales..europennes…n’est pas une mauvaise idée..

      Au moins ils serviront..à quelque chose….pour le benin…