France : Sébastien Ajavon demande l’asile politique auprès de l’OFPRA

France : Sébastien Ajavon demande l’asile politique auprès de l’OFPRA

L’homme d’affaires béninois qui a été condamné à 20 ans de prison dans l’affaire dite de 18kg de cocaïne vient de demander l’asile Politique en France

Bénin : Les Coordinations communales de campagne et d’arrondissement répondent aux détracteurs de Talon

L’homme d’affaires béninois qui a été condamné à 20 ans de prison dans l’affaire dite de 18kg de cocaïne vient de demander l’asile Politique en France. C’est ce qui ressort des déclarations d’un de ses avocats à la presse il y a quelques heures. Selon ce dernier, Sébastien Ajavon remplit toutes les conditions pour obtenir l’asile.

il a tenu à rappeler que la procédure au Bénin suivait son cours avec le pourvoi en cassation. Plus d’informations dans nos prochaines parutions.

Commentaires

Commentaires du site 54
  • Avatar commentaire

    moi je suis dépassé par la cette condamnation mais rappeler vous
    bien qu’il avait dit pour être réélu président faut affaiblir tous parti politiques. Il a un dieu pour les malheureux.

  • Avatar commentaire

    Le juge TOG-BONON BRAVO! on est là …
    Le moment venu nous plaidrons votre cas

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 2 mois

    Etre partisan d’un régime ne doit pas quand même nous amener à raconter des contre-vérités: Talon s’étant soustrait à la justice de son pays pour s’enfuire en France, n’y a-t- il pas eu des avocats francais et béninois qui sont venus le défendre en son absence ici à Cotonou? Les avocats de Talon n’ont- ils pas eu accès au dossier? Pourquoi le droit que Talon a eu, Ajavon ne l’aurait pas maintenant et que ce soit le péché d’Israel queAajavon ne soit pas sur le sol du Bénin et se fait représenter par ses avocats?
    Et quelle est cette efficacité dont on prime Talon? Lui et son gouvernement accusent sans preuve et jettent sans preuve en prison tous les opposants qui se présentent à la justice (voir le cas Mêtongnon, Atao, et le jeune Korogohné). Ce n’est pas une efficacité, c’est une méchanceté particulière qui est en désaccord avec tous les fondements de la République. Une justice qui méprend ainsi les droits élémentaires de la personne humaine, ne doit pas s’étonner que les gens craignent désormais pour leur liberté, quand ce n’est plus le droit qui est visé mais plutôt la prison qui est la règle. La liberté c’est le bien le plus précieux.

  • Avatar commentaire
    Enrichir La France Il y a 2 mois

    Voilà un autre Beninois qui est contraint à aller investir à l’étranger en lieu et place du Bénin.

  • Avatar commentaire

    Si klk1 n’est plus fier d’être béninois kil change de nationalité 
    Si ajavon est condamné aujourd’hui c’est bien parce qu’il le mérite 
    Ils ont tjr causé du tort à ce pays de par leurs agissements 
    Il est grand temps ke tt xa s’arrête 
    Le Bénin n’a rien à foutre avec des écoles et autres infrastructures offertes sur la base de fonds malsains
    Désormais,vous béninois d’ici ou d’ailleurs, 2 options s’offrent à vous: soit vous croyez en la méthode de gouvernance actuelle et vous travaillez à sa réussite pour le bien de tous où vous arrêtez de chialer et attendez la fin pour voir ce que la rupture ferait du Bénin 

    • Avatar commentaire
      Béninois Il y a 2 mois

      Je pense que vous avez besoin de voir un *** en urgence. Je plains surtout celle qui vous a ***.

    • Avatar commentaire

      Je meurs de rire,tu seras surpris des revirements ici c est le benin et les plus forts ojodu passeront pas cette meme CRIET.tu dois rapidement recourir a ton ***.

    • Avatar commentaire
      Léonce 97837325 Il y a 2 mois

      Plus qu’un tocard tu es sinon tu ne peux jamais dire que nous n’avons pas besoin des écoles dans ce pays. Et la chance est que vous restez anonyme pour pouvoir commenter ces choses Sinon vous méritez ****

  • Avatar commentaire

    Jojo
    c’est toujours intéressant quand on se met à penser contre soi-même.
    Cela nous change du prêchi-prêcha juridique en faveur du pouvoir dont on nous rabat les oreilles.

  • Avatar commentaire
    Avouhan Il y a 2 mois

    S’agissant fe l’awile politique en France, je pense qu’Ajavon l’obtiendra sans aucune difficulté car le simulacre de procès auquel nous avons assisté est une ***, un procès politique dont le seul était de jeter Ajavon en prison et de ***. Un procès pour une affaire pour laquelle Ajavon avait été relaxé; un procès pour lequel l’Etat Béninois n’a jamais interjeté appel.
    Le Bénin est tombé bien bas, dommage.

    A suivre

    • Avatar commentaire
      Les mechants du roi Il y a 2 mois

      La vie dira le reste laisse son mon et ocuper vous de d autre chose adjavon laisse dieu te venger et le temps dira le reste tous sont tes frere beninois la vangence c est dieu par toi nous te dire de ne pas te croiser tes bras benin nous appartient

      • Avatar commentaire

        Dieu ne se venge pas vous devriez le savoir. Amazon n’est pas si net que ça et lui même le sait.

  • Avatar commentaire
    vive la rupture Il y a 2 mois

    Moi je ne me réjouis pas de la situation d’Adjavon car il vit les pires moments de sa vie mais il faut reconnaître que force doit rester à la loi et quand vous lisez bien la loi qui institue la CRIET ,le nouveau code de procédure pénale et la loi sur l’organisarion judiciaire vous comprendrez qu’il n’y a pas acharnement,la CRIET est une juridiction compétente de connaître en premier et dernier ressort des infractions liées aux trafics de drogue, aux infractions économiques etc…

    • Avatar commentaire
      sonagnon Il y a 2 mois

      Mais la CRIET n’est pas compétente pour re-juger un dossier déjà jugé depuis deux ans, et qui a acquis l’autorité de la chose jugée.

      C’est un minimum qu’il faut savoir avant d’Opiner sur un dossier judiciaire. Si vous ne le savez pas, taisez vous s’il vous plaît !!!

  • Avatar commentaire
    vive la rupture Il y a 2 mois

    Mr Baba Didier, ce que vous oubliez est que lors de la tentative d’empoisonnement il n’y avait pas un nouveau code pénal, ni une nouvelle organisation judiciaire. dans ce nouveau code le prévenu doit se présenter obligatoire lors de la 2ème audience sinon la sanction sera plus dure si il était présent, vous parliez de lot Houénou, et que diriez vous de Korogoré. Arrêtez, saviez vous que les indopakistanais ont eu la même peine maximale parce qu’ils étaient aussi absents, saviez vous que le 18 Novembre prochain le dossier CNSS et SONEB vont passer devant la CRIET parce que ces derniers ont fait appel?je réponds immédiatement à Mr Sonagnon qui se demandait si la CRIET est une cour d’appel

  • Avatar commentaire
    Baba Didier Il y a 2 mois

    Jojola banane Merci pour cette honnêteté intellectuelle. Ce sont juste ces questions qui justifient les indignations de la plupart des béninois.. Meme s’il est coupable faut que tout se fasse légalement. On dit que procureur à fait appel mais pas la ou semble t il c’est prévu est ce recevable ? Mais c’est aussi gênant cette façon expéditive de juger les choses quand ça arrange le pouvoir mais trainer dans le.cas contraire. La.condamnation de Loth Houenou en faveur de Adjavon c’est juste pour pouvoir dire la.justice est impartiale. C’est juste ridicule..pour moi c’est ça le désert de compétences ils sont pas capables de bien monter leur dossier comme pour la tentative d’empoisonnement. Le pdt Talon a pu se faire représenter lors de ses récents procès.. Alors comment peut on refuser au présumé coupable de le faire sinon c’était de le faire jeter en prison a la fin de l’audience… C’est tout simplement dommage…

  • Avatar commentaire

    la démocratie à l’occidentale…que nous avons adoptée par mimétisme…vient de révéler ses limites

    Au lieu quelle soit un moyen d’expression du peuple..est devenu une affaire élitiste..

    Au premier..abord..on peut constater..que celui qui habite à ségbana,nikki,kalaé dans 2k,à tokountouna,dans les colines dans le mono,et l’ouémé..ne sent pas consterné…par le microcosme…de cotonou et portish..

    Et pourtant sa vie est menacée…par la guerre que se livre les élites..

    Pour moi..la conf de 1990…était une bonne initiative…mais sa portée fut un échec…d’abord..par l’amnistie…mais aussi..par cette confiance aveugle..donnée aux cadres..

    Une expérience démocratique et un état de droit..devaient.etre..sous tutelle de l’armée (dont le fonctionnement échapperait aux politique)

    comme en turquie….l’armée devait assurer..le fonctionnement normal…des inst…

  • Avatar commentaire

    Bienvenu en france et en Europe  à MR AJAVON et au peuple béninois ,ce n est pas le cas de *** talon et de ça clique .

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 2 mois

    La tactique qui consiste à se poser en victime aux yeux de l’opinion pour ensuite tenter un come-back en héros est bien connu. Sauf que je doute de l’efficacité de cette recette face à un certain Talon qui la maîtrise à la perfection pour avoir emprunté une trajectoire quasi identique. J’avais toujours pensé Ajavon trop naïf pour constituer une menace pour Talon, il vient de m’en donner une preuve supplémentaire. Et que dire de la posture de défiance de ce collège d’avocats vis-à-vis du tribunal et ce dès le départ! Ceux qui ont des doutes sur la compétence de la CRIET à connaitre de cette affaire et maintenant n’ont qu’à aller parcourir la loi qui la fonde et ainsi que celle qui a créé la CREI, qui est une juridiction homologue au Sénégal. J’ai juste mal pour les nombreux employés d’Ajavon qu’il a sacrifiés sur l’autel d’ambitions politiques subitement découvertes en 2016. Qu’il tente une approche télécommandée et les charognards ne se gêneront pas pour le dépouiller de ce qui lui reste de sa fortune. C’est dommage mais bon exile à lui.

    • Avatar commentaire
      sonagnon Il y a 2 mois

      Mr Agadjavidjidji, la CRIET juge en premier et dernier ressort, donc elle ne peut plus connaître d’un dossier qui a déjà été jugé en première instance, encore qu’il n’y a pas eu appel.

      Mieux encore, techniquement une telle juridiction créée il y a quelques semaines ne peut pas connaître d’un dossier vidé il y deux ans.

      Nous sommes face à un complot politique digne des ***.

      Adjavon n’a pas souhaité cette situation, C’est *** lui l’impose, et un percécuté arrive toujours à tirer profit de la persécution. Talon n’est pas le plus intelligent du Bénin.

      Et je crois fermement qu’il créé les conditions de son échec politique.

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 2 mois

      Nom de Dieu! Depuis quand le Sénégal est-il devenu une référence pour le Bénin ? CRIE par-ci, CRIE par-là.
      On s’en fiche de ce qui se passe au Sénégal ? Êtes-vous satisfait de la procédure telle qu’elle a été conduite dans le cas Ajavon?
      Ajavon est-il mêlé au trafic de drogue, je n’en sais absolument rien. Mais en tant qu’observateur, je constate simplement que l’enquête qui conduit à sa relaxe avait été particulièrement mal conduite, pleine d’irrégularités. Scellés non conformes, pièce à conviction, la came, apparemment incinérée avant la fin de la procédure, pas de contre-expertise par la défense de cette même came… Le juge avait juste fait son job à l’époque. Je trouve qu’il avait été clément avec les enquêteurs à l’époque.
      Deux années plus tsrd, voilà qu’on nous sort cet appel dont apparemment pas grand monde n’était informé. Et un procès surréaliste devant un tribunal tout juste créé ? Ça fait beaucoup.
      Si tout ça vous convient, tant mieux pour vous.

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 2 mois

        L’on propos n’est pas de faire du Sénégal une référence pour le Bénin(encore que cette perspective ne serait pas du tout saugrenue au regard de la position qu’occupe le Sénégal en terme d’avancées démocratiques) mais d’inciter les uns et les autres à jeter un coup d’un œil aussi sur ce qui fait ailleurs en la matière. Le Droit a ceci de magique que le juge du Bénin peut s’inspirer d’une jurisprudence de son homologue d’Alaska. Voyez vous, j’aurais pu remplacer Sénégal par Ghana ou Bahamas que ça n’aurait rien changé. Alors calmez vous cher ami.

    • Avatar commentaire

      tes convulsions..sémantiques..comme celles de allomann…ne m’étonnent pas..

      Vos qi..assez ***..ne vous permettent pas…le discernement..et de voir..que ce peuple de 11 millions de tondus***..est en danger…

      je ne suis pas un partisan…du statut quo…mais pour des reformes structurelles..

      mais l’évidence …crève l’oeil…

      J’ai eu à dire…qu’il y a un dessein,un but,un objectif…celui de conserver,et de perpétuer..une situation acquise…et que tout ce à quoi nous assistons..sont juste des moyens…

      mais je suis convaincu…tenant compte de l’histoire de ce peuple….que la dialectique des chose se manifestera..

      Rira bien qui rira le dernier…

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 2 mois

        @Aziz…

        Il faut un peu de tout pour faire un monde n’est-ce-pas ? Nos QI m*** se compensent parfaitement avec une intelligence supérieure comme la tienne. Alors comment se porte le business des pneus usagers ? C’est bientôt les soldes n’est-ce pas? Allez bon week-end!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    De l’asile au palais de la marina , tel pourrait être le destin de Sébastien Adjavon . Mais nous OLLA OUMAR ne le souhaitons pas , parce que homme d’affaires comme l’autre , avec les conflits d’intérêts à gogo au profit du prince ; un talon , ça suffit au point où les beninoises et beninois n’en veulent plus 

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 2 mois

      Passer de Talon à Ajavon? On est d’accord, un cauchemar pour ce pays. Le problème se trouve au niveau de l’indigence intellectuelle, morale de la classe politique de notre pays. Aucun n’inspire confiance. Les hommes et femmes de qualité préfèrent se tenir très loin du marigot puant qu’est la politique au Bénin. La place est donc toute libre pour que notre mediocratie nationale d’exprimer tout son potentiel. Et elle ne se retient pas. On la voit à l’oeuvre depuis des décennies. Mais ces douze dernières années, c’est le pompon

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 2 mois

    Dans cette affaire, je déplore l’absence d’Ajavon à sa convocation bien que je comprends q’il a aussi droit d’avoir peur comme tout humain.

    Je déplore surtout la technique utilisés par les avocats pour défier nos magistrats, à Savoir : “Jugez, si le résultat est à notre faveur, AJAVON rentrerait en fanfare, sinon, vous auriez perdu votre temps”
    Je comprends dès lors que les magistrats ont refusé de se faire intimider tout en comprenant aussi que le rôle d’un avocat est aussi de garder son client à l’extérieur de la prison.

    Sur le dossier, mes questions restent  cependant les mêmes :

    1- Est ce que la Criet est une juridiction du second degré ?
    2- Est ce que les prérogatives instituée par la loi visant la création de la Criet lui donne t- elle compétence pour connaître les affaires en cours d’appel ? Si non, y a t-il un élément nouveau dans le dossier inconnu en première instance ou un différent ent fondement juridique ?
    3- comment se fait qu’Ajavon détient un certificat de non appel?
    4- est ce que ce certificat est authentique? Si non, qui sont les responsables du faux ? Comment se fait que les gendarmes savent exactement de quel côté ouvrir la porte du conteneur et comment ont ils déterminé aussi rapidement la valeur du colis suspecté ? Il me parait aussi étrange que les colis n’avaient pas été dissimulés à l’intérieur des multiples paquets de volailles que contient le conteneur pour se retrouver aussi simplement juste à l’ouverture de la porte du conteneur ! Comment sait-on immédiatement et sans tester, voire même faire appel aux chiens spécialisés que c’est de la cocaïne pure?
    5- pourquoi accuser une seule piste (Talon)que de rechercher aussi des coupables dans l’entourage d’Ajavon ou dans le défunt gouvernement avec qui AJAVON avait aussi des différends ?
    6- pour finir, qui nous dit qu’Ajavon n’est pas coupable ?

    En tant que citoyen, je militerais par contre sur la disparition de la Criet car une telle juridiction à part, peut légitimement inquiéter les citoyens. On peut bien créer par un pôle anti corruption et terrorisme dans les juridictions existantes sans toucher l’organisation judiciaire.

    • Avatar commentaire
      Monpays Il y a 2 mois

      Bonne analyse ! !!!

    • Avatar commentaire
      Baba Didier Il y a 2 mois

      Merci pour cette honnêteté intellectuelle. Ce sont juste ces questions qui justifient les indignations de la plupart des béninois.. Meme s’il est coupable faut que tout se fasse légalement. On dit que procureur à fait appel mais pas la ou semble t il c’est prévu est ce recevable ? Mais c’est aussi gênant cette façon expéditive de juger les choses quand ça arrange le pouvoir mais trainer dans le.cas contraire. La.condamnation de Loth Houenou en faveur de Adjavon c’est juste pour pouvoir dire la.justice est impartiale. C’est juste ridicule..pour moi c’est ça le désert de compétences ils sont pas capables de bien monter leur dossier comme pour la tentative d’empoisonnement. Le pdt Talon a pu se faire représenter lors de ses récents procès.. Alors comment peut on refuser au présumé coupable de le faire sinon c’était de le faire jeter en prison a la fin de l’audience… C’est tout simplement dommage…

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 2 mois

      J’allais déplorer ta longue litanie, si tu n’avait pas indiqué en fin de chanson que tu souhaiterais la disparition de la ” criet ” 
      Et puis jojo , comment évolue ta bananeraie , je te signale que *** agadjavi rode aux alentours , prévois un gros piège pour le capturer 
      Au fait , à la criet de talon , ils sont ***, et ont donné matières pour voir casser leur arrêt par la cour suprême qui de mon point de vue, n’est pas encore ***

      • Avatar commentaire
        Jojolabanane Il y a 2 mois

        Mais ne te réjouis pas mon cher Olla, j’ai prévu créer une cour spécialement destinée à juger Ollla Omar qui aura son siège dans le tondo aux Philippines. On pourrait l’Appele “CRROMAT” ( la cour de redressement et de réhabilitation d’olla Omar au Talonisme)

    • Avatar commentaire
      sonagnon Il y a 2 mois

      Mr Jojolabanane, il y a beaucoup d’autres éléments qui expliquent un coup monté contre Adjavon.

      Le procès à la CRIET est nul du moment où le certificat de non appel existe. Adjavon ne va pas s’amuser à faire référence à un faux certificat dans ce dossier.

      Pour ma part, C’est la preuve que Talon sait qu’il ne peut pas remporter une élection libre et démocratique face à Adjavon.

      Mais il n’y a pas que Adjavon au Bénin, l’opposition doit se trouver l’homme capable de lui faire face et donner une autre alternative à notre pays pour nous épargner ce ridicule qui couvre notre pays. On remporte une élection dans une compétition saine et bien organisée.

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 2 mois

      Ajavon avait-il vraiment le choix? Les dés étaient manifestement pipés quand on voit la manière dont le procès, si on peut appeler ça un procès, s’est déroulé. Et tout le monde n’a pas une âme de martyr.
      Quant à vos questions, tous les observateurs de cette affaire ayant encore une once de jugeote se les posent. Et d’une certaine façon, les poser, c’est y répondre.
      À l’époque j’avais émis deux hypothèses vu la procedure peu professionnelle de nos enquêteurs
      1. C’est un complot pour faire tomber Ajavon, et dans ce cas, il a été mené par de vrais ***

      2. De la drogue se trouvait réellement dans le fameux container avec un signalement d’un service étranger conformément à la version officielle, ce qui n’implique pas forcément Ajavon je tiens à le souligner. Et quelque part il a été décidé de sauver le soldat Ajavon en sabotant l’enquête.

      Dans tous les cas, on en vient au professionnalisme de nos experts divers et variés. Une pantalonnade qui donne raison au fameux désert de compétences de Talon

  • Avatar commentaire
    Babavi Il y a 2 mois

    Le Bénin va mal ou la justice béninoise va mal.

  • Avatar commentaire

    toute les autorités vont tous en lasil quelle sera lavenir de cette nation

  • Avatar commentaire

    Rupture . AKOBA

  • Avatar commentaire
    la faus Il y a 2 mois

    la vraie opposition, c est le peuple et même si un cochon se présente on va voter pour lui.

  • Avatar commentaire
    Désert Il y a 2 mois

    Où va mon pays dont j’ai toujour été fier en matière de liberté, de démocratie en marche, et surtout de paix car le Bénin est peu connue pour avoir été épargné de guerres et de crises politiques. Maintenant j’ai honte car un collègue allemand viens de m’appelé pour me demander ce qui se passe au Bénin sur le procès de cet opposant Adjavon..j’ai honte des mascarades du gouvernement et surtout du président inattendu.

    • Avatar commentaire

      Mr Désert, quel collegue allemand, tu es dans ton coin dans les collines de Dassa et tu parles de collegue allemand.Tu seras tjrs Desert….tu penses que je ne te connais pas…

  • Avatar commentaire

    ADJAVON à été victime d’une naïveté politique en 2016

  • Avatar commentaire
    Alfred Cossi Chodaton Il y a 2 mois

    Il était temps que l’ordre revienne dans ce pays.

  • Avatar commentaire
    vive la rupture Il y a 2 mois

    Il paie lourdement le prix de sa résistance, mais toutes les portes ne se sont pas encore fermées pour lui. Il a la possibilité de faire opposition à la décision rendue par le Juge de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Pour ce faire, il devra se constituer prisonnier. Dans la même journée d’hier, les Indopakistanais qui avaient été condamnés en première instance puis relâchés en appel, ont également écopé de la peine de 20 ans d’emprisonnement par défaut. Les prévenus ont fait l’objet d’une application stricte de la loi.

  • Avatar commentaire
    vive la rupture Il y a 2 mois

    La page de trafic de drogue se referme progressivement avec le verdict rendue hier. Sébastien Ajavon et les siens portent la charge d’une condamnation qu’ils seront amenés à purger tôt où tard. Sur un autre plan, les prévenus, dans le cadre des dossiers Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) et Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), sont convoqués devant la Criet le 15 novembre 2018. Le Tribunal de première instance ayant condamné les concernés, ils ont par la suite fait appel. La Criet, juridiction en charge de connaître en premier et en dernier ressort, des infractions liées aux infractions économiques, se penchera logiquement sur les différents dossiers au regard de la loi qui l’institue.

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 2 mois

      Du moment la condamnation n’a pas été faite à la suite d’un procès équitable comme le stipule les engagements internationaux du Bénin, ADJAVON sera protégé sous le statut de réfugié politique.

      Je dois mettre ses moyens au service de l’opposition pour remporter la victoire face à Patrice TALON.

      A quelque chose malheur est bon, je n’étais pas trop favorable à la candidature de ADJAVON, donc KOMI KOUTCHE doit se préparer à prendre la relève. Il aura le soutien de ADJAVON en principe, ou Lionel ZINSOU doit venir pour nous aider à faire le ménage.

  • Avatar commentaire
    Rodolpho Houssou Il y a 2 mois

    où va le Bénin avec tout ça? je me demande mais sans réponse.. courage courage courage à l’homme du béninois: Sébastien adjavon.si l’arbre savait ce que lui réserve la hanche,il ne lui fournirait pas manche.A l’intelligent peu de mot.

  • Avatar commentaire
    Tonagnon Il y a 2 mois

    Il va l’obtenir. Sa persécution au Bénin saute aux yeux et le spectacle qu’à donné la justice béninoise hier apporte la preuve du caractère politique des procès qu’on lui colle.

  • Avatar commentaire

    Voilà un homme qui avec ses entreprises paient 35 milliards cfa de taxes chaque année. Il a une fondation qui construit école et dispensaire. On fait fermer ses entreprises, on fait fermer ses comptes bancaires et on le contraint à l’exil. Qui perd?

  • Avatar commentaire

    ahan??? Tchahoho !!!! lui aussi va partir en exil? L opposition est réduite à un désert au BENIN maintenant hein ….