Kenya : un député veut s’opposer à «l’invasion économique de la Chine»

Kenya : un député veut s’opposer à «l’invasion économique de la Chine»Le Président chinois Xi Jinping, Photo : AFP

Ce n'est pas un secret de polichinelle, la Chine est désormais le principal investisseur étranger sur le continent africain. La coopération entre la Chine et L'Afrique s'est renforcée encore un peu plus lors du récent sommet Sino-Africain.

Limitation des naissances en Afrique : le timing grotesque de la CEDEAO

Lors de ce sommet, Pékin avait annoncé que de nombreux investissements allaient être faits dans plusieurs domaines sur le continent africain afin de permettre un réel développement de l’Afrique. Des chiffres astronomiques ont été annoncés.

Cependant, certaines personnalités politiques africaines s’inquiètent face à cette influence de plus en plus grandissante de l’empire du milieu sur l’économie africaine. C’est ainsi que Rigathi Gachagua, député kényan, souhaite réviser une loi afin de contrer l’influence extérieure sur l’économie, en limitant l’accès des étrangers aux contrats de moins de 10 millions de dollars.

Rigathi Gachagua dénonce une invasion économique dont est responsable l’empire du milieu. Son projet vise donc à réduire l’activité des Chinois sur le sol kényan. Il charge la Chine d’avoir volé les emplois au Kenya, en remplaçant les commerces kényans par les succursales chinoises. Gachagua, déclarera ensuite: “ces gens sont arrivés lentement, et lentement ils expulsent le propriétaire de la maison, économiquement. Cela doit cesser”

Au début du mois écoulé, le président Uhuru Kenyatta avait vanté les multiples contrats signés avec des investisseurs lors du dernier sommet Chine-Afrique. Il faut dire que de nombreux projets sont en vue entre les deux pays, dont celle très controversés du chemin de fer, Nairobi-Mombassa. Cette gigantesque infrastructure qui sera financée à 80% par les fonds chinois, va traverser des zones préservées et on s’interroge sur la pertinence de cet investissement pharaonique.

Commentaires

Commentaires du site 0