La Jordanie veut reprendre des territoires prêtés à Israël

La Jordanie veut reprendre des territoires prêtés à Israël

Le Roi Abdullah II de Jordanie veut qu'Israël restitue les deux petits morceaux de territoire qui avaient été cédés dans le cadre de leur accord de paix de 1994. ...

Benjamin Netanyahou : Nous frapperons au centuple tous ceux qui nous attaquerons

« Nous avons informé Israël [que nous mettons] fin à l’application des annexes du traité de paix concernant Baqura et Ghumar » a déclaré Le roi jordanien Abdullah II  précisant qu’Amman avait déjà notifié à Israël qu’il ne prolongerait pas le bail de ses deux territoires frontaliers au régime de Tel Aviv. Soulignant que son pays était résolu à reconquérir les deux régions dans le cadre d’un accord de paix bilatéral signé il y a près d’un quart de siècle.

« Baqura et Ghumar sont des terres jordaniennes et resteront jordaniennes » ajoute t-il.

Selon un traité de paix signé entre la Jordanie et Israël le 26 octobre 1994, les deux poches de zones frontalières, Baqura et Ghumar,  ont été louées à Israël pour une période de 25 ans renouvelable à compter de la signature du traité.

Selon l’annexe 1B de l’accord, au bout de 25 ans, l’accord serait automatiquement reconduit pour un nombre égal d’années à moins que l’une des parties n’informe l’autre de son intention de le dénoncer au plus tard le 25 octobre 2018 ; donc jeudi prochain.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Précisions Il y a 4 semaines

    Pas prétées, louées !
    En fait c’est un vieux conflit que les jordaniens veulent réouvrir. Ces terrains avaient été achetés dans les années 1920. Puis les jordaniens ont prétendues ces ventes illégales (mais ils n’ont pas remboursé). Dans le cadre d’un accord gloal de paix, ils ont loué aux israéliens ce qu’ils avaient vendu ! Et maintenant, alors qu’une centrale électrique a été construite ils veulent revenir sur le principe de la location…

    • Avatar commentaire
      Sonkoaka de Nati Il y a 4 semaines

      Vos précisions créent la confusion. Passer outre un accord récent pour revenir à une situation de fait caduque! Quelle logique?