Les avocats du Bénin appellent à la convocation d’une AG sur la Criet

Les avocats du Bénin appellent à la convocation d’une AG sur la Criet

A travers une lettre adressée au bâtonnier de l’ordre des avocats (en conseil de l’ordre), les avocats du Bénin demandent la convocation d'une Assemblée générale extraordinaire sur la Criet.

Poursuites d’ex-ministres devant la Criet au Bénin : la minorité parlementaire en colère

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) est dans la ligne de mire des avocats béninois. Dans une lettre adressée au bâtonnier de l’Ordre des avocats (conseil de l’ordre) , ils s’alarment du silence gardé par l’organe  depuis l’annonce de la création de cette juridiction spéciale. Ils estiment que la Criet refuse de “façon criarde la pleine défense de toute personne poursuivie devant elle“. Une atteinte à la fonction de l’avocat qui défend et porte la  voix du justiciable. Pour eux, un avocat est forcément sensible à tout ce qui limite ou empêche la défense du citoyen .

Il faut donc se pencher sur le cas de la Criet, parce qu’il est évident que cette  ” juridiction d’exception (dans tous les sens du terme) se révèle un dangereux recul  pour notre pays par rapport aux standards universellement reconnus du procès équitable”. Pour réfléchir sur les moyens à opposer à cette” institution inacceptable”, ils appellent à la convocation urgente d’une Assemblée générale extraordinaire.

Commentaires

Commentaires du site 14
  • Avatar commentaire
    Delphin GOUVOEKE Il y a 1 mois

    Quand on est dans un camp donné, on a tout les verbes du monde pour se faire une conviction. Tenez, si les députés “mécaniquement” aux ordres d’une main invisible, s’étaient imprégné des dessous d’une telle juridiction, des universitaires ne se seraient point indignés ces derniers temps. Il y a que l’homme dans sa logique “personnelle” d’assouvir une vengeance, usurpe de tous les moyens à lui conférés par une portion de pouvoir, pour parvenir à ses fins. Mais tôt ou tard, ils seront tous rattrapés avec des yeux hypochromes pour pleurer. On baigne jamais deux fois dans la même rivière.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 1 mois

    Une tempête dans un verre d’eau !!!!! Il a fallu les cris d’orfraie de notre agité Constantin pour que les Avocats sortent vent debout…pour quoi ?? Eux-mêmes ne savent pas…
    Premièrement, ils évoquent le fait que les avocats n’aient pas pu représenter leurs clients devant la CRIET alors qu’ils savent bien que le Code pénal prévoit que le Juge peut exiger la présence des inculpés surtout des trafiquants de drogue et des prédateurs de l’économie nationale…
    Deuxièmement, c’est maintenant qu’ils trouvent des défauts à la CRIET qualifiée de juridiction d’exception… comme s’il était interdit de mettre en place des juridictions d’exception… Où étaient-ils lorsque la loi a été votée ? Ils doivent savoir que c’est une constance actuelle visant à faire face aux nouveaux défis de notre temps, à savoir le blanchiment de capitaux (fonds provenant de détournement de deniers publics et des trafics de drogue..)..De plus en plus, on a les Cours des comptes, les Tribunaux spécialisés dans la répression du blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.. A l’instar de la CRIE (Cour de répression de l’enrichissement illicite) du Sénégal, la CRIET poursuit des objectifs nobles, notamment faire rendre gorge aux prédateurs de notre économie.
    Notez que la CRIE va plus loin en renversant la charge de la preuve….Si cela avait été le cas pour la CRIET au Bénin, la terre aurait tremblé au Bénin…sous la désinformation d’intellectuels tarés… Et pourtant, cette CRIE poursuit son action salutaire au Sénégal (notamment contre Karim Wade le fils de son père) dont l’économie décolle véritablement contrairement à l’économie béninois plombée pour 100 ans par les scandales innommables ayant parsemé le pouvoir de Yayi Boni

    • Avatar commentaire
      sonagnon Il y a 1 mois

      Entre Yayi Boni et Patrice Talon lequel des deux porte le plus préjudice à l’économie du Bénin?

      L’économie du Bénin est plus en danger sous Talon que sous Yayi. Ce que fait Talon au Bénin, aucun Président ne l’a fait depuis 1960.

      Ce que Allomann ne dit pas, même sur l’exigence de la présentation du convoqué, il a le choix de venir en personne ou se faire représenter par ses avocats. C’est le code de procédure pénal au Bénin qui le doit. Encore qu’on ne juge pas une affaire deux fois. La manoeuvre malsaine qui a consisté à faire appel hors délai et pas au lieu approprié, est une atteinte grave à la légalité au Bénin
      .

      Le Bénin n’est pas le Sénégal, l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques ne marchera pas au Bénin.

      • Avatar commentaire
        SONAGNON Il y a 1 mois

        lIRE C’est le code de procédure pénal au Bénin qui le dit

        • Avatar commentaire

          SONAGNON, tu es bête pour tous tes avis…

          • Avatar commentaire

            @Brice, l’intelligence n’est en tout cas pas de ton côté.
            Vous, les klébés, essayer de mettre 10 millions de béninois dans un flacon, parce que votre maître a cru et déclaré qu’il avait affaire à un désert de compétence.
            Eh bien, il ravalera bientôt son arrogance, car ce peuple lui donnera gratuitement et généreusement des leçons de sagesse qu’il n’oubliera jamais. Et vous, ses laudateurs, avec!

    • Avatar commentaire
      Wilfried Il y a 1 mois

      Très belle analyse

  • Avatar commentaire

    Que faire la société dit civile nous avions cette société dit civile au temps de BONI YAYI

    • Avatar commentaire

      J’ai honte et pitie en entendant le Martin Assogba sur une tele declarer que le gouvernement doit couper la queue au chiot en parlant des jeunes de Nikki
      Cet imposteur qui ne represente que lui meme, vivant du metier de president a perpetuite d’une Ong *** deshonore ce qu’on appelle societe civile…
      Voila quelqu’un qui repond exactement au portrait de **** politique dresse par les jeunes de NIKKI…
      Aussitot qu’on lui a donne un os a croquer, il se transforme en chien qui appelle a couper la queue des chiots…
      Avec des amis pareils, la democratie n’a pas besoin d’ennemis

  • Avatar commentaire

    Bénin, un véritable désert de compétences

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 1 mois

      Le Bénin n’est pas un désert de compétence, nous avons plutôt des *** qui nous dirigent. Des *** avec une grande dose de ***.

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 1 mois

    Le combat contre la CRIET est un combat de tous les instants et toutes les corporations, des défenseurs des droits de l’hommes, de la société civile et de tous les citoyens en général.

    Il n’est pas question d’abdiquer!!!

    Patrice TALON doit **** avec sa CRIET.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 mois

    Je dirai ENFIN , et aussi dommage que ce ne soit  pas le bâtonnier qui en prend l’initiative, peut-être qu’il ****, ce dont je suis certain 

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 1 mois

      Il était temps qu’ils donnent de la voix, nos chers avocats. Togbonon peut raconter ce qu’il veut,pour une majorité de béninois leur criet ne sera jamais crédible sous sa forme actuelle.