Liberia : un responsable d’ONG américaine violait les jeunes filles à sa charge

Liberia : un responsable d’ONG américaine violait les jeunes filles à sa charge

l’association More Than Me, est dans l'embarras, après la publication dans le magazine Time de révélations du site d’investigations américain ProPublica.

Tanzanie : le corps d’un albinos volé dans sa tombe

Le site d’investigation a mis en lumière, les agissements de certains responsables de l’ONG américaine, notamment le cofondateur de l’ONG, Macintosh Johnson. L’enquête de ProPublica a révélé que M Johnson, a abusé plusieurs filles au Libéria, pays où opérait l’ONG. L’ONG avait une école implantée dans un bidonville de Monrovia et c’est dans ce lieu que le responsable de l’ONG abusait sexuellement de très jeunes filles, âgées pour la plupart de 10 ans. Macintosh Johnson, qui est décédé en 2016, était infecté par le VIH Sida et il est à craindre qu’il ait transmis le virus à ces jeunes victimes.

Il avait été dénoncé par des jeunes filles puis arrêté. Son jugement qui aurait dû avoir lieu en 2015, avait été repoussé en 2016, année de sa mort. L’association More Than Me, œuvrait essentiellement dans le domaine de l’éducation. Elle avait construit près de 18 écoles dans tout le Libéria et celle de la capitale Monrovia fut ouverte en 2013

L’association a réagi à ces révélations à travers son site internet. Elle s’est dit profondément et immensément désolés, puis d’ajouter: “A toutes les filles qui ont été violées par Macintosh Johnson en 2014 et auparavant: nous avons échoué avec vous. Nous avons donné à Johnson un pouvoir qu’il a exploité en abusant des enfants (…) Notre direction aurait dû reconnaître les signaux plus tôt”

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Elisé Il y a 2 mois

    Il faut apprendre a crainde DIEU Car il faut le mariage avant le sexe