La Mauritanie est souvent pointée du doigt, pour ses manquements en matière de droits de l’homme. Biram Dah  Abeid, militant antiesclavagiste et député à l’assemblée nationale, est en détention depuis août dernier.Ce militant engagé dans la lutte contre l’esclavage et le racisme est en prison suite à une plainte déposée par un journaliste pour diffamation. Ce lundi, des députés de l’opposition ainsi que des militants du mouvement antiesclavagiste (IRA), ont manifesté devant l’assemblée nationale mauritanienne pour demander sa libération.

La manifestation a été violemment dispersée par les forces de l’ordre et l’un des organisateurs, Abdallahi Imijine a déclaré: “On a été frappés avec des grenades, il y a eu des blessés, qui sont partis à l’hôpital pour se faire soigner”. 

Abdallahi Imijine, a indiqué que la manifestation a été programmée depuis une semaine et qu’elle avait pour simple but de se présenter devant l’hémicycle pour faire passer un message.

Selon le député de l’opposition, Mohamed Ould Maouloud, qui était présent à la manifestation, la détention de Biram Dah Abeid est un scandale. Selon lui, le militant antiesclavagiste est victime d’un acharnement qui n’a pour seul but  que de l’humilier. Il affirme que Biran Dah Abeid doit être jugé ou libéré. Concernant la violente réaction des forces de l’ordre, le député a indiqué que cela “montre la détermination de ce pouvoir de continuer à humilier les députés de la nation, à humilier les institutions républicaines”

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom