Nigéria : Boko Haram tue une deuxième humanitaire

Nigéria : Boko Haram tue une deuxième humanitaireDes combattants de Boko haram

La secte islamiste Boko Haram qui sévit au Nigéria a une nouvelle fois frappé.

Nigéria : MTN va se défendre devant la justice

En Mars dernier, un groupe de la secte Boko Haram soutenue par Daesch, l’ISWAP, avait frappé dans le nord-est du Nigéria faisant onze morts dont trois dans le rang des humanitaires et huit soldats nigérians. Au cours de cette même attaque, le groupe avait enlevé trois travailleuses humanitaires au services de la croix rouge et de l’Unicef.

Quelques mois plus tard, précisément au cours du mois de Septembre le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) révélait avoir reçu une vidéo dans laquelle, l’une des travailleuses enlevées, Saifura Khorsa, était exécutée. Un message vidéo dans lequel les ravisseurs menaçaient de tuer leurs otages en plus de la seule lycéenne de Dapchi encore en captivité.

Dans cette vidéo, le groupe avait lancé un ultimatum si ses revendications n’étaient pas satisfaites. La croix-rouge a dans un message publié dimanche, jour d’expiration de l’ultimatum que les femmes enlevées « ne faisaient qu’aider les habitants dans le nord-est du Nigeria ». L’organisation demande par ailleurs à l’ISWAP de faire preuve d’indulgence envers ces femmes. Aux dernières nouvelles, une autre femme a été exécutée par le groupe. Le ministre de la communication qui a dit que cet acte est ignoble a demandé la libération de la dernière humaine et de la lycéenne.

Commentaires

Commentaires du site 0