En Allemagne, la coalition au pouvoir a réussi à trouver un accord concernant l’accueil de migrants qualifiés venant des pays tiers. L’objectif ? Améliorer la croissance en comblant les manques.L’Allemagne a donc tranché, afin de combler le manque de main-d’oeuvre qualifiée, le gouvernement va travailler sur une loi visant à faciliter l’entrée au pays pour les migrants qualifiés. Un accord aurait d’ailleurs été trouvé entre le CDU, la CSU ainsi que le SPD, qui forment à eux trois, la coalition au pouvoir. Pas une mince affaire, surtout au vu de la percée réalisée par l’extrême droite allemande au sein du paysage politique.

Loading...

Un accord compliqué à finaliser mais finalement trouvé

Dans les faits, cet accord ne viserait que les personnes susceptibles de combler un manque et surtout, d’apporter un plus à l’Allemagne. Un constat partagé par les sociaux-démocrates et les conservateurs du pays qui ont confirmé ne « pas vouloir » de la venue de personnes non qualifiées en territoire allemand.

Ainsi, les demandeurs d’emploi venant d’un pays extérieur à l’Europe auront droit à un permis de séjour de six mois, renouvelable si ces derniers étaient amenés à trouver un emploi. 

Les pays tiers après l’Europe

Une idée validée par Hoorst Seehofer, ministre allemand de l’Intérieur et obstacle à la politique de Merkel, qui a assuré que l’Allemagne avait besoin des connaissances des travailleurs venant de pays tiers. La raison ? La croissance, après avoir atteint des records grâce aux travailleurs européens et à la mise en place de la libre circulation des biens et des personnes, semble toucher du doigt un plafond de verre. Afin de continuer et d’aller de l’avant, l’Allemagne a donc décidé de se tourner vers d’autres ressources.

Voir les commentaires

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom