Alors qu’elle a récemment reçu la grâce présidentielle, Victoire Ingabire est de nouveau dans l’œil de l’exécutif à cause de propos tenus contre le gouvernement en place.À peine libérée après avoir reçu la grâce présidentielle, l’opposante à Kagame, Victoire Ingabire, se retrouve dans une position inconfortable. Récemment, cette dernière a effectivement été interrogée par le Bureau d’investigation Rwandais, dans le cadre d’une enquête menée sur des propos qui lui sont prêtés. Celle-ci risque notamment de retourner en prison.

Ingabire aurait tenu de graves accusations à l’encontre du gouvernement

Ainsi, Ingabire aurait qualifié de « politique », la décision de justice qui l’a, en 2010, condamné à 15 ans de prison, ajoutant au passage qu’elle et plusieurs de ses camarades, dont Diane Rwigara, emprisonnés étaient des « prisonniers politiques ».

Des déclarations qui, si elles sont avérées, constitueraient alors une violation du Code Pénal rwandais. Une enquête qui a provoqué un véritable tollé, notamment sur les réseaux sociaux où nombreuses ont été les personnes à dénoncer l’acharnement dont Ingabire est victime.

Du côté de la principale concernée et de son parti politique, on a visiblement décidé de la jouer profil bas. Ainsi, selon Justin Bahunga, second vice-président du parti d’Ingabire, la menace d’une nouvelle condamnation plane et semble même se préciser. 

Afin de garantir la liberté de leur « tête de gondole », le FDU a ainsi décidé de tout miser sur le calme et la sécurité, d’autant plus que le Bureau d’Investigation n’a pas hésité à rappeler à l’opposante que sa condamnation par la Cour Suprême rwandaise, est toujours valable. Une sorte de mise en point de la part de l’exécutif, qui a bien été reçue du côté d’Ingabire.

Rwanda : Kagame avertit Victoire Ingabire qu’elle peut retourner en prison

2 Commentaires

  1. Voilà un dictateur hors-pair comme Kagamé qui ose proposer une candidature à la tête de l’OIF et tout le monde francophone reste muet et regarde faire.

    Le Monde à l’envers !!!

    • Il sait parfaitement jouer sur le sentiment de culpabilité du monde, notamment celui des occidentaux. Quant aux africains, pffff! Ils rêvent tous d’être des kagamé chez eux

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire