Affaire Khashoggi : MBS dans de beaux draps (la CIA s’en mêle)

Affaire Khashoggi : MBS dans de beaux draps (la CIA s’en mêle)

L’Agence de renseignement américaine fait de nouvelles révélations sur l’implication du prince héritier dans l’assassinat du journaliste saoudien.

Affaire Khashoggi : Mohammed Ben Salmane affaibli, Erdogan redore son blason

Ces révélations de la CIA, publiées en primeur par le Washington post et corroborées par divers autres sources citées par d’autres médias américains ;  n’arrangeront certainement pas les relations entre les USA et l’Arabie saoudite ; et selon Joe Macaron, membre du Centre arabophone de Washington. « Cet article du Washington Post renforce l’opinion selon laquelle la Maison Blanche et la CIA ne sont pas d’accord sur l’orientation à donner aux investigations sur le meurtre de Khashoggi. »

La CIA serait parvenue à des conclusions selon des renseignements, notamment des appels téléphoniques entre le frère du prince héritier, Khalid bin Salman, ambassadeur d’Arabie saoudite aux États-Unis, et Khashoggi, montrant que Khalid bin Salman avait déclaré à Khashoggi qu’il devrait se rendre au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, lieu où Khashoggi avait été tué et démembré. Les services de renseignements américains, ont précisé être encore dans le doute quant au fait que Khalid bin Salman était au courant de l’opération ; mais ils pouvaient assurer que Khalid bin Salman, avait bien passé l’appel à la demande de MBS.

Khalid bin Salman dans un tweet publié ce jour déclarait « Comme je l’ai annoncé aux correspondants du Washington Post, mon dernier contact avec M. Khashoggi date du 26 octobre 2017. Je ne lui ai jamais parlé par téléphone et je n’ai certainement jamais suggéré qu’il se rende en Turquie pour quelque raison que ce soit. Je demande au gouvernement américain de divulguer toute information concernant cette affirmation ».

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Khashoggi n’etait pas un simple journaliste.
    C’est est un ancien des services secrets d’arabie saoudite, devenu très proche des extrémistes des frères musulmans, il était un adversaire des reformes modernistes du prince MBS par exemple et était en train avec l’argent du qatar de créer en turquie un centre pour promouvoir l’idéologie des frères musulmans.
    On est bien loin libéral à vocation occidentale brutalement assassiné en raison de sa passion pour la liberté, faut arrêter un peu les violons avec cette histoire.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 3 semaines

    La CIA a été un peu tardive à announcer le rôle direct impliquant le prince sanglant saoudien et son entourage dans le meurtre sauvage, barbare de Jamal Khashoggi. Donald Trump le savait et pour cause il cherche à tout prix à protéger le Roi Saoudien, son fils et toute leur clique, les Saoudiens avaient acheté tout le 34 ième étage dans La Tour Trump à New York pour des millions de dollars, et la délégation Saoudienne a sélectionné l’Hôtel International Trump à Washington où le Pétro-dollar coule comme le vin dans la caisse de Donald Trump. Trump ne sanctionnera jamais les Saoudiens pour le meurtre sauvage de Jamal Khashoggi. Au contraire Trump demande à la Turquie d’aller molo molo avec le prince, ce qui nous laisse à conclure que les USA sacrifient le droit humain de l’homme au détriment de l’argent.