Agressions sexuelles : le Vatican met en pause l’initiative des évêques américains

Agressions sexuelles : le Vatican met en pause l’initiative des évêques américains

Alors qu'ils entendaient offrir une réponse aux nombreuses accusations d'abus sexuels en proposant de nouvelles mesures afin d'aider les victimes et d'empêcher que de tels actes ne se reproduisent, les évêques américains ont été stoppés par le Vatican.

Propos du Pape François sur l’homosexualité : Marlène Schiappa s’exprime

Le Vatican a décidé de mettre en pause l’initiative des évêques américains qui devaient effectivement se prononcer sur la mise en place d’une série de mesures visant à lutter contre les abus sexuels commis par ses représentants. Cependant, le Saint-Siège a estimé que le sujet ne pourrait être abordé qu’à la suite d’une grande conférence tenue sur le sujet, au mois de février prochain.

Les évêques américains, déçus de l’annonce du Vatican

Selon le président de la conférence des évêques américains, le cardinal Daniel DiNardo, une lettre aurait ainsi été reçue, lettre demandant à ce qu’aucun vote ne soit tenu lors de cette session extraordinaire, contrairement à ce qui était prévu. Évêque de Chicago, le cardinal Blase Cupich a, pour sa part, confirmé que le Vatican avait expressément demandé un report du vote, estimant que la conférence épiscopale organisée au mois de février prochain à Rome devrait permettre de définir des lignes de conduite internationales.

Une déception pour les évêques américains qui semblaient ainsi prêts à fournir une réponse aux nombreuses accusations et mises en cause dont ils sont victimes depuis quelques mois. Parmi les mesures imaginées ? Un nouveau code de conduite, un nouveau mécanisme de signalement, ainsi que la mise en place d’une nouvelle commission d’enquête qui serait alors dirigée par des personnes n’appartenant pas à l’Église catholique américaine. Un centre d’appels dédié au signalement d’abus et de mauvaises conduites de la part des évêques était également dans les tuyaux.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Je ne sais pas mais le mal on ne le soutien pas , on cherche plutôt les voies et moyens comment l’éradiquer au milieu de nous sinon nous sommes entrain de le soutenir et il va proliférer !!!