Bénin : est-ce le début des ennuis pour Adrien Houngbedji ?

Bénin : est-ce le début des ennuis pour Adrien Houngbedji ?

Elle était prévisible; cette cassure au sein du bloc de la dynamique républicaine. La formation politique la plus importante de ce bloc, le Prd a décidé de claquer la porte pour dire non à cette fusion ou regroupement de partis politiques qui ressemble à un marché de dupes.

Cérémonie d’hommage au président du parlement burkinabé : Me Adrien Houngbédji à Ouagadougou

Il était prévu que le piège se referme sur le PRD. Tout portait à croire que l’idée de constituer les blocs de partis politiques qui soutiennent le chef de l’Etat n était qu’un prétexte pour effacer de la scène politique l’un des partis politiques, qui né au lendemain de l’avènement de la démocratie, marque le terrain politique à travers sa présence.

Pour preuve, lorsque naît l’idée de la constitution des blocs, ce sont trois blocs qui ont été créés : le bloc progressiste avec à sa tête l’Union fait la nation piloté par Bruno Amoussou, le bloc de la dynamique unitaire qui regroupait les partis dont les leaders sont du nord du pays, avec comme têtes de proue, Abdoulaye Bio Tchané et le général Robert Gbian et enfin le bloc Prd dont Me Adrien Houngbedji était l’ organisateur. Quelques temps après, l’initiateur de ces blocs réunit les leaders de partis pour leur faire savoir qu’il fallait ramener le nombre de blocs à deux. Et c’est le bloc PRD qui a été retenu comme devant disparaître pour fusionner ou se fondre dans l’un des deux autres blocs. Souffrant encore de cécité politique, les dirigeants du Prd n ont pas vite compris le risque de disparition de leur parti.

Parce qu’après un état des lieux, il a été rapporté à l’initiateur que c’est avec les résultats du Prd aux élections qu’Adrien Houngbedji est incontournable et qu’il tient presque tous les dirigeants qui se succèdent au pouvoir. Pendant que Bruno Amoussou assisté d’Abraham Zinzinohoue organisent le bloc progressiste, Adrien Houngbedji qui dirige le parti le plus représentatif du bloc républicain est devenu un simple membre qui reçoit des directives. Ayant pris conscience de ce marché de dupes, les cadres du parti ont attiré l’attention de Houngbedji et l’ont amené à organiser un congrès extraordinaire en octobre dernier. Congrès au cours duquel, le parti a soumis à conditions sa fusion au bloc républicain. C’est au moment où le congrès constitutif du parti républicain se prépare que le Prd réalise que ces exigences ne sont pas prises en compte.

Un réveil tardif mais au moins nécessaire selon certains membres du Prd. Et cela ne constitue que le début des ennuis d’Adrien Houngbedji auprès de Patrice Talon; lui que certains “rupturiens” ont qualifié ouvertement de “soutien de la 25e heure”. Lui qui a accepté la proposition indécente de faire voter des lois “les yeux fermés”. Lui qui a instauré la dictature au sein du parlement, arrachant la parole aux députés qui ne célèbrent pas le régime. Il comprendra les larmes aux yeux que la politique est aussi une partie de poker où tous ceux qui participent à la victoire du candidat ou au rayonnement d’un régime ne sont pas forcément récompensés.

Il demandera conseil à Ajavon qui avait reçu la promesse : ” mon frère nous gouvernerons ensemble“, la suite on la connaît. En décidant d’évoluer hors du bloc, le Prd ne se tire pas d’affaires puisqu’il doit s’ attendre au courroux de ses alliés qui ne lui pardonneront pas cet affront. Là où le Prd est attendu au tournant, c’est dans la constitution du dossier pour se conformer à la loi sur la charte des partis politiques. C’est sûr que cette fois- ci, Adrien Houngbedji comprendra qu’on ne peut pas se déclarer pour des raisons diverses, soutien d’un dirigeant et le quitter en plein vol. Ce feuilleton ne fait que commencer, attendons patiemment la suite.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    Aniscoucou Il y a 3 semaines

    MaHu n’a xo mi de min….

  • Avatar commentaire

    Talon a déjà tout eu de Houngbédji et n’a plus besoin de lui. Houngbédji aussi ne peut plus rien attendre de Talon car il est entrain de finir son mandat et n’a plus rien à monnayer et à tout à perdre avec Talon, y compris le PRD . Un jeune qui intervient souvent dans les débats à la télé, De Laure Laurent Faton a brillamment exposé la situation entre Talon et Houngbédji. Ce dernier n’a plus le choix, Houngbédji est obligé d’aller seul à l’élection législative afin d’avoir des députés. Ainsi, il pourrait revenir négocier avec Talon moyennant de l’argent. Talon lui même étant le chef de la corruption et c’est ainsi que le Bénin fonctionne depuis longtemps.

    • Avatar commentaire

      oui cathie…!!!

      Ce jeune delaure faton..séduit par ses analyses chirgicales…

      Je dirai qu’il a une téte bienfaite..

      Delaure faton,guy mitopké…constituent l’avenir de ce pays….et on ne peut qu’etre fier…

      • Avatar commentaire

        attention…!!! pas de confusion…n’est ce pas

        je ne dis pas que delaure faton…est neutre dans ses analyses…car apres tout c’est un fcbe…donc un politique…

        Je le vois bien…avoir un bon avenir s’il était journaliste…dans une grande chaine…chargé de faire des analyse

        Constantin amoussou,delaure faton,guy mitopké..seront des futurs élites de ce pays…s’ils restent tels…qu’ils sont..

        mais là..cette une autre histoire…

  • Avatar commentaire

    Hougbédji ****? Comment et par qui?

  • Avatar commentaire

    Houngbe…houdé et tous les autres d’ailleurs..qui ont goutté aux dorures..de la république…ne la voit pas (la république)..sans leur moi..leur personne,leurs égos…

    Pour celà..on se crée quelques obligés..dits militants..qui vont toujours travailler sur le terrain..pour eux pour leur seul gloire.

    On peut ne pas etre rupturien..et reconnaitre…que talon..est unique en son genre..

    Et je souhaite…qu’il les mette tous à la retraite…et ceci pour toujours..!!!

  • Avatar commentaire
    Bénin Béni Il y a 3 semaines

    Houngbédji est un gros **** jusqu’à la moelle épinière. Le présenter comme un politicien incontournable est très faux. Vous surestmez le PRD qui est en fait un club électoral régional au plus. On a vu comment il a fait gagner Zinsou. Il croit qu’il peut vendre ou imposer son logo à n’importe qui. Son départ du bloc des Républicains est plutôt une trés bonne nouvelle. C’est un poison.

  • Avatar commentaire

    Houngbédji est un vrai ****. J’attends de voir la suite à tout ça..!

  • Avatar commentaire

    Eh oui! On ne déjeune pas avec ce diable-là même avec une très longue cuillère.
    Je suis triste pour ce Monsieur, parce que j’ai bien peur que les mâchoires du piège tendu ne se referment sur lui.