Dolce & Gabbana en Chine : accusés de racisme, les cofondateurs s’excusent sans convaincre

Dolce & Gabbana en Chine : accusés de racisme, les cofondateurs s’excusent sans convaincreCREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v80), quality = 75

En Chine, une récente publicité Dolce & Gabbana jugée navrante a provoqué un véritable scandale, scandale également alimenté par un commentaire raciste de l'un des cofondateurs de la maison italienne.

Corée du Nord : la Russie et la Chine rejettent une demande de Trump

La maison Dolce & Gabbana est dans la tourmente. En effet, une récente vidéo commerciale signée par la marque italienne a fait le tour des réseaux sociaux. La raison ? Cette dernière a été jugée par des milliers d’internautes comme étant raciste. Résultat ? Les deux fondateurs de la marque, Stefano Gabbana et Domenico Dolce ont été obligés de présenter des excuses officielles.

Une publicité et un commentaire mettent le feu aux poudres

Tout a en fait débuté via Instagram lorsque la maison D&G a posté une vidéo visant à promouvoir le défilé de la marque prévu mercredi à Shanghai. Au cours de cette vidéo, une femme, visiblement chinoise, tente de manger une pizza et des spaghettis, avec des baguettes. Au fond, une voix masculine assez imposante ironise sur ces « petits bâtons servant de couverts ». Les internautes eux, ont été profondément choqués et déçus de la représentation faite de leur pays : actrice aux traits particulièrement tirés, un décor à base de lampions et de lumières rouges rappelant l’ère impériale et des propos condescendants.

Cependant, la situation a clairement dérapé après qu’un internaute ait effectué une capture d’écran d’une discussion qu’il a eu avec Stefano Gabbana. Au cours de ce court échange, le créateur n’hésite pas à comparer la Chine, à un « pays de merde », le tout, accompagné de quelques émojis d’excréments. Face au bad-buzz, la maison a ainsi assuré que le compte du cofondateur a été piraté. Toutefois, cette excuse n’a pas changé grand chose et le défilé de Shanghai a été annulé.

Dolce & Gabbana, d’ores et déjà boycotté en Chine ?

De leur côté, les deux créateurs, Dolce & Gabbana ont présenté leurs excuses dans une vidéo largement commentée sur le net. En l’espace de trois heures, plus de 100,000 commentaires ont été recensés sur Weibo ! Parmi les commentaires ? Beaucoup d’incompréhension. En effet, si le compte de Gabbana a été piraté, pourquoi les deux hommes s’excusent-ils, se demandent les internautes. D’autres estiment que la marque a simplement fait passer ses intérêts économiques avant toute chose puisque la Chine représente 35% des ventes de la marque. Problème ? Ses produits étaient indisponibles vendredi dernier sur les principaux sites web de commerce chinois.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    marie Muzard Il y a 2 semaines

    Quand donc les marques et communicants se professionnaliseront ils ? https://ethologie-communication.typepad.com/grooming_analyse_des_comp/2018/11/bad-buzz-dolce-gabbana-les-algorithmes-auraient-pu-les-sauver-.html