Donald Trump : après Pharrell Williams, Rihanna lui dit stop

Donald Trump : après Pharrell Williams, Rihanna lui dit stop

Le parti républicain a joué dimanche un morceau de Rihanna lors d’un meeting. Ce qui n’a pas du tout plu à la chanteuse originaire de la Barbade.

USA : Donald Trump accusé de racisme par son ancien avocat

Alors qu’il était en plein meeting dimanche à Chattanooga (Tennessee), le parti républicain  a choisi le morceau  Don’t Stop the music de Rihanna pour mettre l’ambiance. Un journaliste du Washington post, très emballé par ce titre  dansant a lâché sur son compte twitter : « Ça a déjà été dit un million de fois mais je le dis une fois de plus : les meetings de Trump ne ressemblent à rien d’autre en politique. En ce moment, Don’t Stop the Music de Rihanna passe à fond à Chattanooga pendant que des assistants jettent des tee-shirts Trump à la foule. Tout le monde adore ça ».

La chanteuse de la Barbade n’a pas été flattée par ce clin d’œil des républicains. Elle est aussitôt sortie de sa réserve. « Ça ne va pas durer. Ni moi ni mon équipe ne serions de près ou de loin à un de ces meetings tragiques. Merci de m’avoir prévenue, Philip (Rucker) » a-t-elle écrit sur le même réseau social. Rihanna n’est pas la seule star à détester que sa musique soit utilisée par le parti Républicain. Il y a quelques jours Pharrell Williams avait menacé de poursuivre l’équipe du président Trump devant la justice si elle continuait par jouer  ses chansons  lors de ses  meetings , et surtout si le milliardaire est présent à ces événements politiques.

Commentaires

Commentaires du site 0