Emmanuel Macron : Sa violente charge contre un syndicaliste de Renault

Emmanuel Macron : Sa violente charge contre un syndicaliste de Renault

La visite à l'usine de Maubeuge n'a pas été de tout repos pour le président Macron

Côte d’Ivoire: Guillaume Soro se rêve t-il en prochain “Emmanuel Macron” ?

Lors d’une visite à Renault, le président Emmanuel macron a tenu à saluer l’initiative de Renault Carlos Ghosn, le PDG du groupe Renault, pour son désir de confectionner des voitures à moteur électrique. C’est en faveur du centième anniversaire de la fin de la «Grande guerre», portant le «thème de l’activité économique», qu’a eu lieu cette visite à l’usine de Maubeuge.

Ce fut l’occasion pour Samuel Beauvais, sous un ton colérique d’attirer l’attention du chef de l’État sur le «pouvoir d’achat». D’après lui, le discours du président va l’encontre des faits. C’est sans doute pour cette raison qu’il n’as pas hésité à le traiter d’« opportuniste». Il va plus loin en affirmant, la politique de Macron affecte considérablement «le pouvoird’achat» et qu’ils «ont réussi sans» son intervention.

Emmanuel Macron, quant à lui, a taxé le comportement de ce dernier de «ridicule» à cause de son manque de civilité. Mais face à l’acharnement du «syndicaliste SUD», il répète une seconde fois «pardonnez-moi de vous le dire, mais vous là, vous êtes ridicule…» Dans l’objectif de préserver son image face aux critiques sévères de l’employé, Macron lui a invité à le laisser néanmoins le temps de boucler son “speech“avant de «faire son meeting politique», si il le veut bien.

Mais hélas! Toutes ses sollicitations du président français se sont soldés par un échec total puisse que le syndicaliste a eu à dire tout ce qui, lui tenait à cœur. Le chef de l’Etat et M. Beauvais ont eu à converser en privé afin de trouver un terrain d’entente, quelques instants après cet incident, selon les propos rapportés par l’Elysée.

Commentaires

Commentaires du site 0