Energie électrique au Bénin : le ministre Houssou fait le point

Energie électrique au Bénin : le ministre Houssou fait le point

L’émission ‘’Zone Franche’’’ de la télévision Canal 3 Bénin a reçu comme invité, ce dimanche 18 novembre 2018, le ministre de l’énergie, Dona Jean-claude Houssou.

Financement Porto-Novo – Akpro-Missérété sur le budget national : Jacques Ayadji dément

Ce dernier a fait cas des avancées enregistrées dans le secteur de l’énergie au Bénin depuis l’avènement du gouvernement de la rupture. A en croire le ministre, plusieurs projets sont en cours de réalisation afin de rendre le secteur énergétique béninois plus compétitif et l’énergie disponible pour les populations même en zone rurale. Le secteur énergétique béninois connaît une avancée notable depuis l’avènement du gouvernement de la rupture qui y consacre 10% de ses projets avec un coût global de 700 milliards de FCFA.

En deux ans et demi, les coupures d’électricité sont devenues rares, les travaux de construction de la centrale électrique de 120 Megawaht de Maria-Gléta sont à 70% de taux d’exécution“. Ce sont là les affirmations du ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou reçu ce dimanche sur l’émission ‘’Zone franche’’ de Canal 3 Bénin. Selon le ministre, le secteur de l’énergie au Bénin est en plein redressement.

La diversification des sources d’approvisionnement en énergie enclenchée depuis 2016

Afin de pallier le manque de réserve d’énergie, le gouvernement procède depuis 2016 à la diversification des sources d’approvisionnement en énergie. A cet effet, les mesures ont été prises pour l’achèvement des travaux de la centrale inachevé de Maria-Gléta et d’autres centrales sont aussi en cours d’installation. « Pour diversifier notre source, nous avions mené des négociations qui nous ont permis de bénéficier d’une puissance de 60 mégawatts de la part de la CEB. De l’autre côté, en Mai 2016 nous avions lancé un avis d’appel d’offres pour l’installation d’une centrale thermique de 120 mégawatts. Trois sociétés ont postulé. Il fallait du côté de Maria Gleta régler les problèmes d’indemnisation et le chef de l’État a donné toutes les instructions pour que cela soit fait dans les quatre mois. Aujourd’hui nous sommes à plus de 70% de taux d’exécution du côté de la centrale thermique de Maria- Gléta et nous sommes en train de boucler actuellement le financement d’une seconde centrale de 120 mégawatts », a expliqué Dona Jean-claude Houssou. Outre les centrales de Maria-Gléta, une autre centrale électrique a été inauguré à Onigbolo . « », a aussi précisé le ministre.

L’Etat met aussi l’accent sur le transport, à en croire Dona Jean-Claude Houssou. « En plus de la production, nous allons travailler sur le transport car une bonne partie de notre réseau est vétuste. Cela génère beaucoup de perte et des problèmes de stabilité, c’est tout ceci qui fait que les populations ont des problèmes au niveau de leurs matériels qui se grillent », a expliqué le ministre rappelant aussi que le gouvernement a décidé d’accélérer l’électrification rurale en adoptant le cadre réglementaire.

La dette de la Sbee annulée

Les réformes dans le secteur de l’énergétique ont aussi impacté la Société béninoise d’énergie Electrique et celle-ci a vu ses dettes vis à vis de l’Etat effacées. « Le Gouvernement a décidé qu’on assainisse la Sbee. La décision a été prise d’annuler la dette de la Sbee vis à vis de l’État. Cette dette est arrivée du fait que c’est l’État qui achetait du combustible.», a laissé entendre le ministre soulignant que désormais des compteurs prépayés sont installés dans toute l’administration. « Dans les zones où on ne pouvait pas le faire ainsi, il a été décidé de laisser fonctionner les compteurs conventionnels et l’État s’est engagé à payer une avance trimestrielle », a précisé Dona Jean-Claude Houssou.

Commentaires

Commentaires du site 0