Le gouvernement d’Emmanuel Macron fait face actuellement à une profonde grogne sociale qui risque de mettre à mal encore plus la cote de popularité du président français, qui est déjà en berne.il y a quelques semaines, l’exécutif français décidait de revoir à la hausse le prix du litre à la pompe. Les hydrocarbures et particulièrement le pétrole sont essentiels dans notre vie quotidienne. Sans elles toutes les activités sont aux ralentis voire inexistantes.

La population française a vivement contesté cette augmentation des prix du carburant et de nombreux appels à manifester sont venus des quatre coins du pays. Sur les réseaux sociaux, les internautes se sont insurgés contre cette décision de L’État et ils appellent à faire barrage à cette augmentation du coût du carburant. C’est dans ce contexte de forte tension sociale qu’est né le mouvement des gilets jaunes. Ainsi, de nombreuses personnes ont rejoint le mouvement pour dire non à l’augmentation des taxes sur les carburants destinés aux automobiles. Le mouvement s’est étendue sur le territoire français

Premier décès enregistré suite aux manifestations

Dans certaines régions, des heurts ont éclaté entre gilets jaunes et forces de l’ordre conduisant à l’interpellation de manifestants. Il y a quelques heures la tension est montée encore d’un cran et on a assisté au premier drame. En Savoie, une femme qui manifestait à Pont-de-Beauvoisin, est décédé après avoir été fauchée par une voiture. D’après les autorités locales la défunte était une sexagénaire. Le drame est survenu après qu’une conductrice ait accidentellement foncé dans le barrage, organisé par les gilets jaunes. Une enquête a été ouverte puis confiée à la gendarmerie. L’automobiliste, en état de choc a été placée en garde à vue. Selon Christophe Castaner le ministre de l’interieur, c’est en amenant sa fille à l’hôpital qu’elle a été prise de panique lorsque les manifestants se sont mis à taper sur sa voiture. Elle a alors foncé sur eux et a malheureusement percuté la sexagénaire.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire