Gilets jaunes : les pro-Macron désemparés par la situation

Gilets jaunes : les pro-Macron désemparés par la situation

En France, les élus de la majorité LREM semblent totalement perdus face aux revendications des gilets jaunes. Résultat ? Ces derniers ne savent plus quoi répondre aux manifestants.

France : près de 1000 enfants et bébés victimes d’AVC chaque année

Face à la gronde et aux revendications des gilets jaunes, les députés de la majorité semblent ne plus vraiment savoir comment réagir. En effet, leurs arguments ne prennent plus et ces derniers ne savent plus quoi répondre aux manifestants qui expriment leur colère dans les rues. Ce constat lui, émane directement des élus.

Des élus s’avouent totalement désemparés

Ancienne chargée de clientèle en assurances et désormais élue LREM de la Loire, Valéria Faure-Muntian ne sait plus comment réagir. En effet, cette dernière, comme tous les élus de la majorité, assure entendre la colère des manifestants. Toutefois, les arguments utilisés ne semblent plus prendre et les manifestants ne souhaitent plus les entendre. Résultat ? Les élus n’ont plus vraiment la capacité de répondre aux revendications des contestataires. Certains assurent même être « totalement désemparés ». 

Selon Emmanuel Macron, la solution elle, ne viendrait toutefois que par le dialogue. Problème ? Il n’y a personne avec qui discuter, les gilets jaunes n’ayant pas de réel leader. Un problème de plus pour les élus qui tentent de discuter et qui se heurtent à la colère de toutes ces personnes qui « ont des sentiments », contrairement aux politiques qui eux, « ont des arguments ». Résultat ? Personne ne semble être sur la même longueur d’onde. D’ailleurs, de nombreux élus ont décidé de ne pas se rendre au contact des manifestants afin de ne pas envenimer la situation.

Des demandes disparates, compliquées à satisfaire

Certains toutefois, ont tenté de ne pas jouer la provocation et ont décidé d’ouvrir des « permanences » afin que les gilets jaunes puissent se rendre à la rencontre d’élus si ces derniers le souhaitent. Problème ? L’initiative ne prend pas du tout et personne ou très peu de monde se déplace. Difficile de dialoguer dans cette situation. Et quand cela fonctionne, toujours difficile de s’y retrouver. Jean-René Cazeneuve, député du Gers, a ainsi récemment expliqué avoir été à la rencontre des manifestants, mais qu’il était relativement compliqué de proposer des solutions puisque les demandes varient d’une personne à une autre. Moins de taxes, baisse des prix de carburants, plus de services publics, les demandes sont nombreuses et difficiles de proposer une réponse adéquate.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Le petit roi a trop laissé pourrir la situation en considérant les français comme des riens en oubliant que ce sont ces mêmes français qui ont cru en lui. Ces français ne sont pas des riens.
    Il n’a pas pris la mesure du ras le bol. Au lieu d’essayer d’apaiser il les ignore, les menace. Maintenant il est peut être trop tard.

  • Avatar commentaire

    Le petit roi a trop laissé pourrir la situation en considérant les français comme des riens en oubliant que ce sont ces mêmes français qui ont cru en lui. Ces français ne sont pas des riens.
    Il n’a pas pris la mesure du ras le bol. Au lieu d’essayer d’apaiser il les ignore, les menace. Maintenant il est peut être trop tard.