Gilets jaunes : Mireille Robert, députée proche de Macron menacée par des hommes cagoulés

Gilets jaunes : Mireille Robert, députée proche de Macron menacée par des hommes cagoulés

En France, une quarantaine de personne ont décidé de menacer une élue de la République, en envahissant son domicile. Une dérive qualifiée d'inacceptable.

Visite à Paris : Emmanuel Macron soutient les réformes de Patrice Talon (vidéo)

Mireille Robert, députée de la majorité dans l’Aude, a vécu un drôle de vendredi soir. En effet, une quarantaine de manifestants gilets jaunes se sont rendus chez elle, casqués et cagoulés, afin de la menacer. Allumant un feu et proférant des insultes, ces derniers n’ont pas hésité à se montrer très agressif. Une dérive violente, dénoncée par l’élue.

Quarante personnes, casquées et cagoulées

Ce n’est pas la première fois que cette dernière est directement visée par des manifestants puisqu’une semaine auparavant, les coordonnées du domicile de la députée Robert ont été partagées sur le net. La gendarmerie aurait ainsi été prévenue, mais les forces de l’ordre n’ont visiblement pas pu empêcher un nouveau déferlement de haine. En effet, dans la nuit de vendredi à samedi, près d’une quarantaine d’individus, masqués, se réclamant des gilets jaunes, se sont introduits dans le domicile de la représentante de l’État afin de la menacer.

Allumant un feu sur la route menant à la ferme de cette dernière, l’élue trouvera le temps d’appeler les gendarmes qui se rendront sur place quelques minutes plus tard. Au moment de l’arrivée des forces de l’ordre, la totalité des individus présents sur place prendront la fuite. “Ils sont partis en menaçant qu’ils reviendraient casser nos voitures”, assure Mireille Robert qui, avec son mari, a déposé une plainte aujourd’hui même. Elle devrait également bénéficier de protections rapprochées pour les prochains jours.

Commentaires

Commentaires du site 0