Casse des gilets jaunes sur les Champs-Elysées : accusée, Marine Le Pen se défend

Casse des gilets jaunes sur les Champs-Elysées : accusée, Marine Le Pen se défend

D'après le ministre de l'Intérieur français, Christophe Castaner, ce samedi, près de 8.000 "gilets jaunes" étaient recensés à Paris. Une grande mobilisation pour dire non à la hausse du prix du carburant, entre autres...

Naissance des gilets jaunes : une prophétie d’Edouard Philippe ?

En ce samedi, les gilets jaunes étaient plus que déterminés à se faire entendre. C’est ainsi qu’ils ont convergé en masse sur les Champs-Élysées où il y avait un lourd déploiement des forces de l’ordre. Sur la plus belle avenue du monde, la tension est rapidement montée entre les manifestants et les forces de l’ordre.

Des heurts ont donc éclaté, occasionnant des dégâts matériels et des blessés du côté des policiers. Face à ces débordements à Paris, Christophe Castaner a indiqué que des “séditieux” d’ultra-droite avaient répondu à l’appel de la présidente du Rassemblement National, Marine le Pen. Sur les ondes de RTL, la présidente du RN a réfuté avoir appelé à manifester sur les Champs-Élysées.

Elle dira: “J’ai posé la question de savoir pourquoi le gouvernement n’autorisait pas la manifestation sur cette avenue.” Marine le Pen a ensuite critiqué le gouvernement pour sa gestion de cette crise sociale. Selon la dirigeante d’extrême droite, le pouvoir en place ne doit pas créer des tensions mais répondre aux angoisses des Français. Elle réaffirmera par la suite qu’elle n’avait “jamais appelé à quelque violence que ce soit.” D’après marine Le Pen, Christophe Castaner est dans une “démarche électoraliste”.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    JEAN MARIE la PEINE Il y a 2 semaines

    Est-ce vraiment une femme ça? Son visage là c’est pour garçon dèh…
    Son en bas là doit être un ….