Main tendue à Alger : Mohammed VI va-t-il réussir?

Main tendue à Alger : Mohammed VI va-t-il réussir?Photo : Reuters

A l'occasion d'un discours récemment prononcé, le roi du Maroc Mohammed VI a tendu la main à Alger. Le voisin algérien va-t-il entendre cet appel et y répondre ? L'initiative elle, mérite d'être soulignée.

Algérie : plus de 10.000 migrants expulsés vers le désert

C’est à l’occasion d’un discours tenu afin de célébrer les 43 ans de la « Marche Verte », que le roi du Maroc, Mohammed VI a tendu la main en direction de l’Algérie dans le but d’entamer un dialogue « franc et direct ». L’objectif étant de mettre un terme aux nombreux différends qui ont pu polluer les relations entre ces deux états, pourtant voisins.

Le Maroc fait un premier pas en direction de l’Algérie

Leur dernière rencontre officielle remonte à 2005, les frontières entre les deux États sont officiellement fermées depuis 1994 mais l’espoir est de mise. En effet, le 6 novembre dernier, le roi du Maroc, Mohammed VI a appelé Alger à entamer un dialogue franc, proposant par la même occasion, de mettre en place un “mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation“. 

L’idée étant ici de mettre un terme aux querelles qui paralysent les relations diplomatiques entre les deux États. D’ailleurs, ce dernier n’a pas hésité à qualifier la situation actuelle « d’inacceptable ». 

Selon lui, il est temps que les relations se normalisent et que les deux pays repartent sur des bases « de confiance, de solidarité et de bon voisinage ». Dans les faits, la situation a dérapé à cause de nombreux points de contentieux dont la contrebande et le trafic de drogue entre les deux états, la question brûlante du Sahara occidental, la clarification de divers faits historiques ou encore le non-respect de conventions bilatérales.

Des liens uniques à resserrer

Cette invitation intervient à l’occasion du 60e anniversaire de la conférence de Tanger au cours de laquelle les mouvements de libération du Maroc, de la Tunisie ainsi que celui de l’Algérie se sont tous prononcés en faveur de l’unité de la région du Maghreb. Celle-ci correspond également aux 43 ans de la « Marche Verte » au cours de laquelle, pas moins de 350,000 Marocains se sont réunis à l’appel du roi afin de reconquérir le Sahara occidental qui, à l’époque, était encore sous le pavillon espagnol. Suite au départ de ces derniers, l’Algérie est entrée dans la danse, soutenant le front Polisario, réclamant l’indépendance de la région. 

Commentaires

Commentaires du site 0