Momo Challenge : après le suicide de son fils, un père porte plainte contre WhatsApp

Momo Challenge : après le suicide de son fils, un père porte plainte contre WhatsApp

Les jeux vidéos font des victimes, Whatsapp et YouTube en paient les frais

Journées Médias Bénin: les activités lancées

Le jeu « Momo challenge » fait l’objet de récentes critiques sévères à cause de sa dangerosité. Pour ses détracteurs, ce jeu incite ses utilisateurs à des actes suicidaires. Des applications tels que WhatsApp et YouTube sont également pointés du doigts. En effet, Kendal, un jeune adolescent s’est donné la mort suite à l’utilisation de ce jeu, soutient la famille de la victime.  

La menace que représente ce jeu est si notoire que le problème avait déjà été soulevé à Gérard Collomb, le ministre de l’intérieur par le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale. Il était mis en avant la « pression psychologique » qu’exerçait ce jeu sur les adolescents dans cette correspondance.

La famille de Kendal quant à elle souhaite qu’une telle situation ne se répète plus. C’est pour cette raison qu’elle a entamé des poursuites judiciaires contre l’Etat, WhatsApp et YouTube. Elle estime que ce qui est arrivé à leur enfant pourrait arriver à d’autres jeunes, qui font de ce jeu, leur objet de distraction.

” Blue whale Challenge “, un jeu qui amenait les adolescents à relever des défis jusqu’au suicide au bout de 50 jours, avait reçu aussi des avertissements en 2017. Mais pour l’instant, les enquêteurs analysent les faits afin d’éclairer les parties concernées sur une probable incitation au suicide de mineur de 15 ans.

Commentaires

Commentaires du site 0