L’administration Trump a introduit jeudi de nouvelles mesures pour refuser l’asile aux migrants qui entrent dans le pays illégalement, invoquant des impératifs de sécurité nationale pour restreindre les traditionnelles protections humanitaires contre les étrangers arrivant sur le sol américainLes nouvelles mesures de l’administration Trump continueront de permettre aux étrangers de demander l’asile seulement et seulement s’ils entrent dans le pays légalement par les points d’entrée américains, mais pas ceux qui franchissent sans autorisation. Des mesures qui ont soulevé des tollés juridiques immédiats. Les groupes de défense des immigrés insistent sur le fait que les lois américaines sont claires. Le droit à l’asile est derechef attribué à quiconque se rend aux États-Unis et expriment leur peur de la persécution, quelle que soit la manière dont ils entrent dans le pays. 

Loading...

En vertu de ces nouvelles mesures, les migrants illégaux déjà sur le territoire ne seraient pas éligibles à l’asile, mais ils pourraient toujours être épargnés de l’expulsion en se qualifiant pour un statut moins connu, appelé «suspension de déportation». Une sorte de suspension provisoire du processus d’expulsion, révocable à tout moment.

Néanmoins, cela donnerait tout de même à ceux qui traversent illégalement un moyen d’être enregistrer par les  tribunaux de l’immigration et d’être libérés de prison, notamment ceux qui voyagent avec des enfants.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Trump a raison il ne faut pas laisser la merde entrée comme bon non lui semble les USA appartiennent aux Américains c’est un territoire qu’il faut demander pour rentrer ce qui est tout à fait normal pour le respect et la sécurité d’un pays et ceci est valable pour tout pays européens ou autre Trump a totalement raison faut agir pas comme l’autre trou du Q à l’Elysée en France “logique hum

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom