Patrice Talon et Faure Gnassingbé décident de mettre la Ceb sous gestion déléguée

Patrice Talon et Faure Gnassingbé décident de mettre la Ceb sous gestion déléguée

Patrice Talon était à Lomé hier mardi 27 novembre. Le numéro 1 béninois a pris part au sommet des Chefs d’Etat de la Communauté Electrique du Bénin (CEB).

Répression des opposants au Togo : Brigitte Adjamagbo Johnson dénonce l’incurie du pouvoir

Le président béninois Patrice Talon a effectué une visite de travail au Togo hier mardi. Il a eu une séance de travail avec le président togolais au palais de la présidence à Lomé. La séance a porté sur l’examen de la situation de la Communauté Electrique du Bénin et les relations bilatérales entre les deux pays. A l’issue de cette réunion à huis clos entre les deux présidents et leurs ministres des finances et de l’énergie, les deux pays ont décidé de mettre en place un plan d’apurement des dettes de la Ceb en accord avec les créanciers. L’autre décision importante de ce sommet, c’est le changement de l’objet social de La Ceb à compter du 1 er janvier  2019.

A cette date donc, la Ceb deviendra gestionnaire du réseau de transport  d’énergie avec pour activités  connexes la poursuite de l’exploitation des moyens de production du barrage de Nagbéto et des deux turbines à gaz installées dans les deux pays. Le Bénin et le Togo assureront désormais l’importation directe de leurs besoins complémentaires en énergie. Les deux chefs  d’Etat ont aussi décidé de mettre la Ceb sous gestion déléguée. Une direction transitoire sera mise en place à compter du 1er janvier 2019 et aura pour mission d’engager la procédure de recrutement des gestionnaires délégués et démarrer la restructuration de l’entreprise.

 Interconnexion informatique entre la douane béninoise et togolaise

Le président Faure Gnassingbé et son homologue béninois ont par ailleurs salué la bonne coopération entre les deux pays notamment au niveau de leurs administrations  douanières. Ils ont annoncé la mise en place d’un   cadre de concertation pour mieux lutter contre la fraude. Il sera aussi procédé à l’interconnexion informatique des deux douanes et à la création d’un poste de contrôle avancé.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Les rupturiens…vont prendre une participation…dans cette nouvelle société..qui va gérer et coiffer la ceb….

    Tout ce qui pu du blé….ils veulent le controler..par personne interposée..

    On est cuit…deh..!!

  • Avatar commentaire
    Delphin GOUVOEKE Il y a 2 semaines

    Pourvu que cela soit ça