Putsch au Burkina Faso : Diendéré a une bien curieuse stratégie de défense

Putsch au Burkina Faso : Diendéré a une bien curieuse stratégie de défense

Au Burkina, Gilbert Diendéré a décidé de contre-attaquer en accusant toute l'armée d'avoir été à ses côtés dans sa tentative de putsch. Des accusations "indignes" selon l'un des avocats des parties civiles;

Burkina Faso: bilan provisoire de 18 morts et une dizaine de blessés dans l’attaque de Ouagadougou

Accusé d’avoir tenté un coup d’État en 2015, l’ancien ex-chef d’état-major de Blaise Compaoré, le général Gilbert Diendéré contre-attaque. En effet, si celui-ci assume avoir tenté de prendre le pouvoir par la force, ce dernier estime que toute l’armée était au courant. Toujours selon lui, tous les moyens avaient même été mis à sa disposition pour que cette action soit couronnée de succès…

Diendéré accuse toute l’armée de l’avoir aidé

Dans les faits, Diendéré l’assure, toute l’armée était derrière lui. En effet, selon ses dires, sa hiérarchie aurait été à ses côtés au moment de parapher le texte de proclamation. Toute la logistique aurait également été préparée par ses paires puisqu’un hélicoptère aurait été mis à sa disposition afin de transporter du matériel depuis la frontière ivoirienne tandis que le chef d’état-major général des armées devait lui proposer certains noms afin de former le futur gouvernement.

Des révélations qui ne satisfont pas les avocats des parties civiles. En effet, maître Séraphin Somé regrette que des promesses de “grands déballages” aient été faites, mais qu’au final, le vrai cerveau, le ou les organisateurs ne sont toujours pas connus. Selon ce dernier, la stratégie selon laquelle toute l’armée était de mèche vise simplement à couvrir les quelques hommes ayant eu à l’esprit de mener un putsch. Le parquet militaire se chargera de faire toute la lumière sur ces accusations, et ce, dès mercredi prochain.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Quand on a été auteur du coup d’État le plus idiot du monde, on n’est pas bien loin d’être un idiot. Diendéré était juste un tueur un matador. Il oublie que ceux qui l’ont contraint à plier sont de dignes fils officiers de la même armée. Il doit donc être plus précis en citant les noms de ses complices actifs et passifs. Il ne réussira jamais à ternir l’image des soldats patriotes qui ont fait avorter don putsch. On le croyait plus courageux que cela.