Réseaux sociaux : Facebook accusé de discriminer les noirs

Réseaux sociaux : Facebook accusé de discriminer les noirs

Un ancien employé de Facebook a décidé de dénoncer. En effet, selon ses dires, le réseau social aurait un réel problème avec ses employés de couleur.

Nouveau scandale chez Facebook : des millions de comptes piratés

Mark S. Luckie, ancien employé de Facebook, dénonce. En effet, cet ancien manager du plus grand réseau social au monde a décidé de quitter l’entreprise, pointant du doigt certaines dérives. Selon lui, Facebook aurait même un réel problème avec les gens de couleur. Afin d’appuyer son propos, ce dernier n’a pas hésité à dévoiler un mémo envoyé à son supérieur au moment d’annoncer son départ.

Un mémo incendiaire qui met en lumières certaines pratiques

Dans ce mémo, Luckie tire à boulets rouges sur un Facebook qui ne prête pas assez attention aux communautés. Selon lui, les employés du réseau ne représentent en rien la réalité puisque peu de gens de couleur y travaillent. La preuve, les minorités n’ont que très peu accès à des postes à responsabilité. Afin d’appuyer son propos, ce dernier cite en exemple les fameuses présentations Keynote où la plupart des minorités sont représentées… Dans le public.

Cette situation semble d’ailleurs avoir une influence directe sur le fonctionnement internet du réseau. En effet, selon Luckie, les personnes noires ont tendance à se retrouver entre elles afin de discuter, se rencontrer. De leur côté, les personnes blanches vont mal prendre le fait que de petits groupes communautaires se forment. Résultat, des conflits basés sur des insinuations vont se créer, certaines personnes blanches n’hésitant pas à faire remonter ces réunions en les faisant passer pour des réunions « haineuses » alors qu’en réalité, personne ne viole la charte mise en place par Facebook. À la fin de son mémo, Luckie a proposé une série de recommandations afin d’aider à une meilleure inclusion.

Facebook décide de réagir

De son côté, Facebook a décidé de réagir en assurant travailler depuis plusieurs années déjà sur ce sujet, assurant que de plus en plus de groupes étaient amenés à se créer au fur et à mesure que le réseau était en train de croître. Enfin, Anthony Harrison, porte-parole du groupe, a confirmé que le réseau allait continuer à faire en sorte que tous ses employés se sentent « comme à la maison » et que toutes les attitudes positives étaient encouragées.

Commentaires

Commentaires du site 0